Le pianiste William Croft retrouvera ses camarades du Quatuor Clermont Dufour, samedi à 20 h 30, à l’occasion d’un spectacle présenté au Bistro Victoria de La Baie.

Une rare sortie du Quatuor Clermont Dufour

Un événement rare se déroulera samedi, à 20 h 30, au Bistro Victoria de La Baie. Pour la première fois depuis sept ans, le Quatuor Clermont Dufour se produira devant public. Chacune de ses sorties laisse un doux souvenir aux participants, ainsi qu’aux amateurs de jazz, mais l’emploi du temps de l’un de ses membres, le pianiste William Croft, rend les agendas difficiles à concilier.

« On le prend quand il passe. William, un gars de Grande-Baie comme moi, joue avec plein de monde. Il a travaillé avec Patsy Gallant, Marc-André Fortin et Marie-Chantal Toupin, entre autres. Il a aussi accompagné Stéphane Rousseau pendant trois ans », a raconté l’homme derrière ce projet, le batteur Clermont Dufour, au cours d’une entrevue accordée au Quotidien.

La formation a ceci de particulier qu’elle comprend un deuxième pianiste, Tim Morgan. « Lui et William vont se relancer dans les solos. Comme on ne joue pas souvent ensemble, on va prendre des pièces dans ce que j’appelle la bible du jazz, des standards à partir desquels chacun pourra improviser », note le Baieriverain, dont le quatrième larron sera le contrebassiste Réjean Blackburn.

Formé en 2009, à l’occasion du Festival jazz et blues de Saguenay, le Quatuor Clément Dufour a présenté son dernier spectacle à l’hôtel Clarendon de Québec. Dans l’un des temples de la note bleue au Québec, ses membres, qui étaient peu connus du public, étaient parvenus à le séduire grâce à la qualité de leurs interprétations. C’est cette magie qu’ils souhaitent reproduire à la maison.

« Nous avons une belle formule et les gens vont triper en sacrifice, comme ceux de Québec qui avaient été tellement réceptifs. J’attends cette sortie depuis longtemps. Il fallait juste trouver la bonne salle et identifier le moment où tout le monde serait disponible », souligne Clermont Dufour qui, en plus d’officier à la batterie, proposera deux pièces de Charlie Parker au vibraphone.