Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Claudine Bourdages, directrice de la programmation et du marketing de Diffusion Saguenay, voit arriver les beaux jours.
Claudine Bourdages, directrice de la programmation et du marketing de Diffusion Saguenay, voit arriver les beaux jours.

Une programmation diversifiée en mai et juin pour Diffusion Saguenay

Solveig Beaupuy
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Depuis la mi-février, Diffusion Saguenay complète peu à peu sa programmation avec une offre variée de spectacles, tout en restant sur le qui-vive face aux nouvelles mesures que pourrait instaurer le gouvernement. Le mois dernier, pour la première fois depuis le début de la pandémie, le diffuseur a accueilli des représentations destinées à des groupes scolaires. Signe qu’un retour à une situation plus normale se dessine tranquillement.

« Je suis vraiment très contente parce que pour la première fois cette année, les jeunes ont pu sortir des classes pour retrouver les lieux de spectacles et assister à de l’art vivant sur scène », souligne la directrice de la programmation et du marketing de Diffusion Saguenay, Claudine Bourdages.

Environ 400 jeunes sont attendus cette semaine dans les salles de spectacles du diffuseur pour apprécier ces représentations spécialement faites pour eux. Ainsi, du 12 au 15 avril, les enfants de plus de 6 ans ont pu assister à quatre représentations du spectacle Baluchon du Théâtre Les Amis de Chiffon, et la semaine suivante, Diffusion Saguenay présentait Océane, un spectacle tiré des contes de Saint-Parlabas d’Alain Lessard, accessible à toute la famille.

Une activité presque normale

« Pour le mois d’avril, on a offert une diversité de spectacles : de l’humour, de la chanson, de la danse, du théâtre et du scolaire », se réjouit Claudine Bourdages. Si certains spectacles comme le Festival jazz et blues de Saguenay ont été reportés au mois de juin, la directrice de la programmation estime que le mois d’avril est assez similaire à ce que pouvait faire Diffusion Saguenay dans les précédentes années.

Malgré tout, la pandémie a quand même eu des effets négatifs sur la programmation du diffuseur. « Habituellement, au mois de mai, on accueille les académies de danse pour leurs spectacles de fin d’année, explique Claudine Bourdages, mais cette année ça ne sera pas possible. »

Programmation de mai

En mai et juin, Diffusion Saguenay compte bien entretenir une certaine diversité culturelle, en accueillant notamment, le 7 mai, la nouvelle pièce du Théâtre du Nouveau Monde, L’avalée des avalés, d’après l’oeuvre de Réjean Ducharme. « C’est une bonne nouvelle que le TNM, qui est une grande compagnie réputée de théâtre, puisse reprendre la route », indique Claudine Bourdages.

La musique country sera également mise à l’honneur le 8 mai avec Irvin Blais. Diffusion Saguenay a même dû rajouter une représentation supplémentaire en après-midi parce que celle du soir était complète.

Le Théâtre Banque Nationale de Chicoutimi accueillera par ailleurs le célèbre violoniste Alexandre Da Costa, le 16 mai, à 14h. « On réussit tout de même à offrir une diversité de programmation et un bon lot de spectacles pour que les gens puissent avoir des arts sur scène, précise la directrice de la programmation. On peut regarder la télévision bien longtemps, mais voir un spectacle en salle c’est toujours une expérience différente. »

Programmation de juin

Le festival de Jazz et blues de Saguenay, en codiffusion et en partenariat avec Diffusion Saguenay, va présenter Astéria, une expérience virtuelle. « Les gens sont appelés à poser un casque virtuel sur leur tête et à vivre une expérience musicale à travers des images », explique Claudine Bourdages.

Ainsi, les spectateurs se verront transporter dans l’imaginaire des différents compositeurs et artistes grâce à un tournage en 360 degrés et un univers en animation 3D. Ils pourront découvrir les œuvres d’Alexandra Stréliski, de Vincent Vallières, de Dominique Fils-Aimé, de FouKi et de Daniel Bélanger. Cette expérimentation se tiendra au Théâtre Palace Arvida, les 16, 17, 18 et 19 juin.

« Au mois de juin, ça va brasser pas mal dans nos lieux, nos salles sont presque pleines en général », affirme Claudine Bourdages.

Nouveauté

Diffusion Saguenay a commencé à mettre en vente les billets pour le spectacle Les Fabuleuses histoires de l’esprit du Fjord, « un spectacle vraiment pensé pour la pandémie en cours », selon Claudine Bourdage, et diffusé de juillet à août. Le nouveau spectacle en création propose une immersion dans la vie des premières familles à s’installer dans la région.

Il présentera quatre tableaux, trois en extérieur, autour du Palais municipal de La Baie, et un autre à l’intérieur. Ces tableaux représentent les quatre saisons. À ce jour, 8750 billets ont été mis en vente, mais « c’est un spectacle qui vend habituellement entre 30 000 et 32 000 billets pour 35 représentations par année », ajoute la directrice de la programmation de Diffusion Saguenay.

« On attend les directives du gouvernement pour cet été, mais on a toujours des plans dans notre manche », conclut Claudine Bourdages.