Les Trois Accords

Une programmation diversifiée au Vieux Couvent

Natasha Kanapé Fontaine, Québec Redneck Bluegrass Project, Mara Tremblay, Fred Fortin, Les Trois Accords, Alaclair Ensemble et une dizaine d’autres artistes fouleront tour à tour les planches du Vieux Couvent de Saint-Prime à compter du début août jusqu’au mois de mai 2019.

Encore cette année, l’organisation a travaillé d’arrache-pied afin d’offrir une programmation diversifiée qui met en valeur les artistes émergents. Les spectacles seront beaucoup axés sur la chanson, mais il y aura aussi une touche d’humour et de danse.

D’après la directrice générale de la Corporation du Bedeau, Marie-Ève Guy, les musiciens sont nombreux à vouloir venir se donner en concert à Saint-Prime. La qualité de l’acoustique, l’accueil chaleureux et la proximité avec le public expliqueraient pourquoi l’endroit est aussi prisé.

« On n’a pas eu de difficulté à aller chercher des artistes. Ce sont eux qui veulent venir. Ils aiment l’accueil et ils aiment la salle. Nous avons un petit budget, une petite programmation et de nombreux critères à respecter alors les cases se remplissent vite », avance Mme Guy.

Le Vieux Couvent, comme plusieurs autres lieux de diffusion de spectacles, a le souci de présenter autant de femmes que d’hommes. Mme Guy assure qu’il y aura plusieurs artistes féminines cette année même si son organisme n’a pas réussi à atteindre la parité.

Fred Fortin

Par ailleurs, au moins deux concerts présenteront en première partie des artistes de la région.

Une touche autochtone
Depuis trois ans, la direction de l’établissement tisse des liens avec la communauté autochtone. Elle a reçu une bourse de 25 000 $ afin de mettre en place un projet collaboratif pour les jeunes des écoles primaires et secondaires de Mashteuiatsh, Saint-Prime et Roberval.

Dans un premier temps, les enfants rencontreront l’auteur-compositeur-interprète avec un style de reggae bien particulier, Shauit. Celui-ci s’exprime en français, en anglais, en créole et en innu, sa langue maternelle.

Ils participeront par la suite à des ateliers de création d’ornementations de vêtements et de travail manuel avec la fourrure et l’écorce notamment. Ensemble, ils fabriqueront une fresque collective.

« On essaie de créer des liens avec la communauté. C’est intéressant parce qu’on est voisins et on ne se connaît pas tant que ça », fait valoir Marie-Ève Guy.

Mara Tremblay

Campagne de financement
Le Vieux Couvent a déjà amassé 28 000 $ jusqu’à maintenant, mais sa campagne de financement se poursuit. L’organisation souhaite engranger 2000 $ de plus en sociofinancement. Elle a créé plusieurs forfaits que les gens pourront acheter à la billetterie. Pour ce faire, elle a reçu des dons de ses partenaires financiers.

« Les gens peuvent par exemple acheter un kit de fondue au fromage. À l’intérieur, il y a du fromage de la Fromagerie Perron et de la bière de La Chouape. Il y a d’autres forfaits possibles qui permettront notamment de rencontrer certains artistes. Les gens sont assurés d’avoir un cadeau et ils peuvent le choisir », indique la directrice générale.