Constantin Monfilliette, du Centre d’expérimentation musicale, examine l’avancement des travaux au centre d’artistes Le Lobe de Chicoutimi. Ils ont pour but d’améliorer l’acoustique de la salle d’exposition où, prochainement, des musiciens pourront jouer ensemble tout en respectant la règle des deux mètres.
Constantin Monfilliette, du Centre d’expérimentation musicale, examine l’avancement des travaux au centre d’artistes Le Lobe de Chicoutimi. Ils ont pour but d’améliorer l’acoustique de la salle d’exposition où, prochainement, des musiciens pourront jouer ensemble tout en respectant la règle des deux mètres.

Une première résidence et une nouvelle salle pour le CEM

Le Centre d’expérimentation musicale (CEM) a vite repris ses aises, à l’issue de la période de confinement. Non seulement a-t-il réintégré ses quartiers chez TOUTTOUT, au centre-ville de Chicoutimi, mais le voici qui emménage à l’intérieur du centre d’artistes Le Lobe, en pause jusqu’à la rentrée.

« Nous sommes en train d’aménager la salle d’exposition dans le but d’améliorer l’acoustique. Nous posons des panneaux pour que ça résonne moins », a expliqué Constantin Monfilliette, producteur de contenus, à l’occasion d’une entrevue accordée au Quotidien. Il ajoute que la première personne qui utilisera cet espace sera la chanteuse et musicienne Sheenah Ko.

Une invitation lui a été adressée il y a quelques jours, laquelle a été acceptée illico. Arrivée lundi, la Montréalaise aura jusqu’au début de juillet pour travailler en compagnie des chanteuses Sola Nkani et Caroline Tremblay, ainsi que de Mé Lissa Labbé (percussions), Marc-Antoine Mackin-Guay (guitare baryton), David Simard (batterie) et Ghislain Potvin (trompette).

Constantin Monfilliette, du Centre d’expérimentation musicale, examine l’avancement des travaux au centre d’artistes Le Lobe de Chicoutimi. Ils ont pour but d’améliorer l’acoustique de la salle d’exposition où, prochainement, des musiciens pourront jouer ensemble tout en respectant la règle des deux mètres.

« Compte tenu des normes sanitaires, il est difficile de mettre beaucoup de monde dans notre studio. C’est pour cette raison que Sheenah amorce sa résidence en collaborant avec une personne à la fois. Quand Le Lobe sera prêt, tous les artistes, de même que l’équipe technique, pourront fonctionner ensemble tout en respectant les deux mètres », relate Constantin Monfilliette.

Un concert couronnera le séjour de la Montréalaise au Saguenay, mais il aura lieu sans public, aux premiers jours de juillet. Comme c’est la tradition, cependant, cette performance sera filmée et enregistrée aux fins de diffusion. Il suffira d’explorer le site du CEM pour découvrir les créations de l’artiste.

Nouvelle série et site revampé

Parlant du site Internet, on a profité de la pause pour amorcer une refonte qui sera complétée sous peu. « Bientôt, nous placerons une centaine de vidéos montrant ce qui a été accompli dans le passé. Nous avons également préparé une vitrine à l’intention des 27 musiciens membres du CEM. Le contenu a été enrichi. Nous avons rafraîchi le graphisme », annonce Constantin Monfilliette.

Prenant acte des dommages causés par la pandémie, des artistes privés de contrats et de lieux où leurs oeuvres peuvent être diffusées, le CEM vient de lancer une série dont les retombées seront immédiates. La formule est simple. Chaque semaine, en duo ou en solo, des musiciens ont l’opportunité de créer une pièce en studio.

« Les premiers à le faire sont Pascal Beaulieu et Réal Gagnon. Mercredi, ils vont répéter leur composition avant de l’enregistrer, tandis qu’un film sera tourné. Une semaine plus tard, nous mettrons tout ça sur le site, souligne Constantin Monfilliette. Dans un contexte où il n’est plus possible de présenter des concerts, c’est une manière, pour nous, de soutenir les artistes d’ici. »