Mike Paul, de Mashteuiatsh, a vu son plus récent album, Origine, être mis en nomination dans le cadre des Prix de la musique autochtone. Les récipiendaires seront connus le 17 mai, à l’occasion d’un gala tenu à Winnipeg.

Une nomination prestigieuse pour Mike Paul

Mike Paul aura une bonne raison de se rendre à Winnipeg, le 17 mai. Le chanteur originaire de Mashteuiatsh assistera en effet au gala couronnant les récipiendaires des Prix de la musique autochtone (Indigenous Music Awards). Grâce à un enregistrement intitulé Origine, sorti l’année dernière, il est en nomination dans la catégorie Meilleur album en langue autochtone ou en français.

« J’ai voulu lâcher parce que le milieu de la musique n’est pas facile, mais cette mise en nomination m’encourage à continuer. Même si j’avais posé ma candidature en soumettant deux pièces en français, Origine et Le vent du nord, de même qu’une troisième en langue innue, je ne m’attendais pas à ce qu’elles fassent leur chemin jusque-là », a raconté l’artiste il y a quelques jours, au cours d’une entrevue accordée au Quotidien.

Bien évidemment, il espère connaître le même sort que son collègue Shauit, couronné dans la même catégorie en 2018. Mais juste d’avoir été sélectionné comble le Jeannois, d’autant que les organisateurs du gala l’ont invité à participer à une conférence, tout en lui offrant une vitrine musicale. « Je vois ça comme des marques de reconnaissance provenant de l’industrie. Je suis déjà content, peu importe ce qui arrivera à Winnipeg », commente Mike Paul.

Puisque l’album n’est pas très vieux, il souhaite que sa mise en nomination lui conférera un surcroît de visibilité. Ses compositions empruntant aux codes de la folk pourraient toucher bien des gens, dans la mesure où elles se rendent jusqu’à leurs oreilles. « J’espère que les radios francophones vont diffuser mes pièces. À travers elles, on peut créer des ponts entre les communautés, apprendre à se connaître », fait valoir le chanteur.

Il mise également sur sa présence au gala pour noircir quelques cases à son agenda. Plusieurs spectacles sont planifiés en vue de la belle saison, notamment une sortie qui, les 3 et 4 août, le mènera à la Foire brayonne, un festival tenu en Acadie. Il lui arrive aussi de présenter des contes, mais il y a toujours moyen d’en faire davantage, y compris au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

« Ça aide pour le “booking” », se réjouit Mike Paul.