Le Quotidien
Benoit Pinette a produit son premier recueil de poésie, <em>La mémoire est une corde de bois d’allumage</em>, ce qui lui a donné l’occasion de travailler avec l’équipe de La Peuplade, une maison qu’il tient en haute estime.
Benoit Pinette a produit son premier recueil de poésie, <em>La mémoire est une corde de bois d’allumage</em>, ce qui lui a donné l’occasion de travailler avec l’équipe de La Peuplade, une maison qu’il tient en haute estime.

Une histoire de rédemption relatée par Benoit Pinette

Daniel Côté
Daniel Côté
Le Quotidien
Dans son premier recueil de poésie, La mémoire est une corde de bois d’allumage, Benoit Pinette avait le goût de raconter une histoire. Pour une fois qu’il sortait du personnage de Tire le coyote, il n’y aurait ni refrain ni couplet. Pas de musique non plus, sauf celle que les lecteurs voudront bien entendre entre les lignes. Ses fidèles reconnaîtront cependant son goût pour les images fortes, de même que sa propension à explorer les replis de l’âme, dans ce texte à la fois dur et beau, courageux parce que très personnel.