Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Une édition prolongée pour le Festival de la chanson de Tadoussac

Anne-Marie Gravel
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Après avoir été contraint d’abandonner l’idée d’offrir une édition 2020, le Festival de la chanson de Tadoussac revient en force cet été avec une 37e édition étalée sur 10 jours. Du 25 juin au 4 juillet, Les Trois Accords, Ariane Moffatt, Louis-Jean Cormier, Patrick Watson, Bleu Jeans Bleu, Alaclair Ensemble et plusieurs autres se relaieront sur les scènes du village qui retrouvera ses airs festifs des beaux jours.

Au total, plus d’une quarantaine de propositions seront offertes au public avide de spectacles. Certains artistes qui devaient prendre part au festival l’an dernier ont été remis à l’horaire cette année, d’autres se sont ajoutés.

La scène située dans l’église du village sera l’hôte de valeurs sûres, notamment Les Trois Accords, Patrick Watson, Ariane Moffatt, Louis-Jean Cormier et plusieurs autres.

«On a de belles têtes d’affiche autant que de belles découvertes. C’est important pour nous de garder cette mission», affirme Marie-Claude Brosseau, coordonnatrice de la programmation.

Cette dernière est fière de la proposition faite aux festivaliers.

«On a plusieurs bons coups. Je suis particulièrement heureuse de recevoir Marie-Pierre Arthur qu’on devait recevoir l’an dernier pour la sortie de son album. Ça nous tenait à coeur de l’avoir, elle est venue souvent au festival.»

Une scène extérieure et une autre sous un chapiteau permettront quant à elles de faire de la place aux nouvelles découvertes. Gab Paquet, Geneviève & Alain et Ariane Roy se produiront notamment sur ces scènes. Bon Enfant et Mon Doux Saigneur figurent également sur la liste des nouveautés à entendre. Le jeune public ne sera pas en reste avec des prestations de Kid Kouna et Henri Godon.

«On a plein de découvertes. Bon enfant par exemple est un gros coup de coeur.»

Le nom d’artistes issus de différents concours apparaît également dans la programmation. «J’aime programmer de ces nouveaux artistes. C’est important de les présenter.»

L’art autochtone aura sa place grâce au spectacle Nikamu Mamuitun qui sera accompagné d’une projection vidéo conçue spécialement par des artistes.

Alaclair Ensemble

«C’est un beau projet, méconnu, mais tellement un beau spectacle. Je suis fière de pouvoir le présenter à Tadoussac», confirme Marie-Claude Brosseau.

Pour une 18e année, la formation Les Chemins d’écriture permettra de découvrir des auteurs-compositeurs-interprètes de la relève, dont Charlotte Brousseau, Kanen, Larche, Louis Venne, Matt Boudreau et Michaëlle Richer.

«Ce sont des petites pépites qui commencent», estime la coordonnatrice de la programmation.

Une édition repensée

La formule du festival a dû être complètement repensée afin de proposer une édition sécuritaire adaptée aux conditions sanitaires. D’abord, sa durée a été plus que doublée, passant de 4 à 10 jours, incluant deux fins de semaine. Les week-ends seront plus animés, la semaine plus calme laissera place à des activités découvertes plus intimistes.

«En allongeant la durée du festival, on le rend accessible à un plus grand nombre. Ça évite aussi d’avoir trop d’achalandage dans notre beau petit village et ça permet aux festivaliers de se sentir bien, de ne pas trop être bousculés», explique Marie-Claude Brosseau.

Ariane Moffatt

Les scènes et leur configuration ont été revues et les heures de représentation ont également été ajustées. Plusieurs spectacles en pleine nature permettront d’assurer le respect des mesures de distanciation tout en conservant le plaisir. Ces spectacles pourront accueillir entre 50 et 80 personnes, selon le lieu.

Les jauges des différentes scènes ont été revues à la baisse afin de respecter les règles qui prévalent en zone orange. L’église qui accueille habituellement plus de 400 personnes ne pourra en accueillir plus de 170. Le chapiteau où se regroupent en temps normal de 400 à 500 spectateurs ne pourra en réunir que 140.

«On prévoit les jauges selon les mesures en vigueur, mais on va s’ajuster aux règles du gouvernement. On attend toujours de connaître les mesures pour les festivals. On se réorganisera en cas de besoin.»

Évidemment, afin de respecter les nouvelles jauges, les billets sont disponibles en quantité limitée, à un coût variant entre 7 $ et 47 $.

Les festivaliers qui désirent se procurer des billets sont invités à prévoir leur séjour. Les billets sont en vente dès 17h, mardi 4 mai. Toute la programmation est disponible via le www.chansontadoussac.com.

Une nouvelle application mobile permettra ensuite de connaître les spectacles qui s’ajouteront au cours de la semaine de festivités. «C’est un bon moyen de rester informé de ce qui se passe.»

Kid Kouna