Dans un avenir qu’on souhaite pas trop lointain, l’Orchestre symphonique du Saguenay-Lac-Saint-Jean aura l’honneur de créer une oeuvre composée par Denis Gougeon. Elle consiste en un concerto pour orchestre et flûte qu’interprétera la soliste Catherine Chabot, possiblement au printemps 2021.
Dans un avenir qu’on souhaite pas trop lointain, l’Orchestre symphonique du Saguenay-Lac-Saint-Jean aura l’honneur de créer une oeuvre composée par Denis Gougeon. Elle consiste en un concerto pour orchestre et flûte qu’interprétera la soliste Catherine Chabot, possiblement au printemps 2021.

Une bonne nouvelle et une moins bonne pour l’Orchestre symphonique

La bonne nouvelle, c’est que l’Orchestre symphonique du Saguenay-Lac-Saint-Jean a commandé une oeuvre au compositeur Denis Gougeon, un concerto pour orchestre et flûte qui mettra en évidence le talent de la soliste Catherine Chabot, membre de la formation depuis un an. La mauvaise, c’est qu’on ne sait pas à quel moment il sera possible de l’entendre.

Préférant voir le verre à moitié plein, la directrice générale de l’orchestre, Christine Boily, se réjouit d’avance à l’idée qu’un jour, les musiciens auront l’honneur de participer à une création. « Ça représente toujours un moment spécial. Nous avons bien hâte d’y assister », a-t-elle mentionné au cours d’une entrevue accordée au Quotidien.

Ce projet a pris forme en décembre, moment où le compositeur a été approché. L’oeuvre qu’il doit livrer durera de 12 à 15 minutes et nécessitera la participation de nombreux musiciens, d’où le voile d’incertitude entourant la date où elle sera présentée. Rappelons que la saison prochaine, la série des grands concerts débutera prudemment, en formation réduite. Puis, si les normes sanitaires s’adoucissent, on grossira graduellement les effectifs.

« C’est notre directeur artistique, le chef Jean-Michel Malouf, qui a choisi Denis Gougeon. Il a confiance en cet homme dont le talent est reconnu. Nous savons que ce qu’il écrit est de la musique actuelle, mais qu’elle sera accessible. Il s’agit d’une valeur sûre », fait remarquer Christine Boily.

Si tout va bien, le concerto sera joué pour la première fois au printemps 2021. Or, un pas important a été franchi mardi, quand le Conseil des arts de Saguenay a dévoilé quels projets bénéficieront de son appui dans le cadre du Programme de soutien aux projets spéciaux. L’orchestre a hérité d’une somme de 10 356 $, ce qui couvrira une bonne partie des frais découlant de la nouvelle oeuvre.

À ce propos, peu de gens savent de quelle manière dont on balise ce genre de commande, du moins au Canada. La norme se situe à 1000 $ la minute, ce qui correspond au montant qu’il faut verser au compositeur pour une pièce originale. En tenant compte de l’aide versée par le Conseil des arts de Saguenay, la contribution de l’orchestre se situera donc à l’intérieur d’une fourchette de 2000 $ à 5000 $.