Un extrait de la pièce Ogre, mettant en vedette le comédien Éric Chalifour, a été présenté sur le balado Signal Nocturne, consacré au théâtre. Il figure sur l’épisode du 1er mai, qu’on peut entendre à loisir via le site Internet de la Fabrique culturelle.
Un extrait de la pièce Ogre, mettant en vedette le comédien Éric Chalifour, a été présenté sur le balado Signal Nocturne, consacré au théâtre. Il figure sur l’épisode du 1er mai, qu’on peut entendre à loisir via le site Internet de la Fabrique culturelle.

Une belle vitrine pour la pièce Ogre

C’est une place de choix que le balado Signal Nocturne vient d’accorder à la pièce Ogre, coproduite par le Théâtre La Rubrique et le Théâtre de la Tortue Noire. L’épisode diffusé le 1er mai, qu’on peut réentendre à loisir via le site Internet de La Fabrique culturelle, comprend un extrait livré par le comédien Éric Chalifour, ainsi qu’une entrevue avec le metteur en scène Dany Lefrançois.

L’animateur Julien Morissette a parlé d’« une performance époustouflante » avant de laisser la parole à l’interprète du personnage imaginé par le dramaturge Larry Tremblay. Les auditeurs ont alors assisté au début du spectacle, un moment où, dans la salle, les lumières sont fermées. On ne voit pas la marionnette géante, ni les artistes qui la font bouger. Seule la voix occupe l’espace et les pensées du public, comme ce fut le cas sur le balado.

« Apporte-moi une bière. Très fatigué aujourd’hui. Une journée de fou », a commencé l’ogre. Vite, cependant, il s’est animé au contact, réel ou imaginaire, d’une princesse arabe en exil. Excité par cette jeune femme, il la présente à son épouse « gentiment » qualifiée d’orang-outan. Puis, le revoici en mode séduction. Seul avec Nelly, ou Sara, rien n’est clair avec lui, il se met à chuchoter. Fin de l’extrait.

« Ce fut une belle expérience, a commenté Dany Lefrançois au cours d’une entrevue accordée au Quotidien. Nous avons tenu une répétition à distance, puis Éric a effectué son enregistrement chez lui. Je crois qu’il a adapté son interprétation au médium, vu que c’est écouté au creux de l’oreille. Il a voulu que ce soit plus intime. »

Lui-même a été interviewé par Julien Morissette, ce qui a permis d’évoquer la genèse de ce spectacle, de même que la première européenne tenue en mars, à Paris. Pandémie oblige, Ogre se trouve sur pause, mais on mise sur cette jolie vitrine, de même que le buzz généré par les représentations données à Jonquière et en France, pour susciter l’intérêt des diffuseurs québécois.

« Peut-être que ça attirera l’attention sur la pièce. En tout cas, ce balado consacré au théâtre constitue une bonne idée. Grâce aux extraits, il permet de découvrir différentes productions », affirme Dany Lefrançois.

Ajoutons, pour la petite histoire, que lui et Éric Chalifour ont disposé d’un excellent micro pour réaliser leurs enregistrements. On leur a envoyé cette pièce d’équipement par la poste après avoir constaté l’échec d’une première tentative, laquelle avait été plombée par un outil de moindre qualité. C’est pour cette raison que les Saguenéens n’avaient pas participé à l’épisode du 17 avril, tel que prévu à l’origine. Ce fut donc un plaisir reporté.