Valérie Milot retournera à Vauvert le 7 juillet, en compagnie du violoncelliste Stéphane Tétreault. Ils participeront au deuxième des trois concerts présentés à la chapelle du secteur Vauvert.

Une belle saison de concerts pour Un Apéro à Vauvert

D’une certaine manière, la neuvième saison de la série Un Apéro à Vauvert donnera le ton au dixième anniversaire qui sera célébré en 2019. Deux des trois concerts présentés à la chapelle de Vauvert, près de Dolbeau-Mistassini, mobiliseront en effet des interprètes appréciés dans les saisons précédentes.

L’un d’eux, celui du 7 juillet, mettra en vedette la harpiste Valérie Milot, ainsi que le violoncelliste Stéphane Tétreault. Il s’agira d’un deux pour un, en ce sens que les mélomanes consultés par le comité organisateur avaient élevé ces artistes au rang de chouchous. Ils les verront donc ensemble à compter de 16 h, dans un programme dont la nature reste à déterminer.

« Ce sera le point culminant de la saison. D’habitude, Valérie et Stéphane se produisent en trio avec le violoniste Antoine Bareil, mais pour respecter notre cadre budgétaire, ils ont accepté de jouer en duo. Nous sommes heureux de les accueillir », a mentionné la responsable de la programmation, Lise Bonenfant, au cours d’une entrevue accordée au Quotidien.

L’autre concert évocateur du passé sera celui du 4 août, animé par le Trio Débonnaire. Ce qui est particulier dans ce cas-ci, c’est que cette formation rappellera le moment de joie qu’avait constitué le passage de l’accordéoniste Alexander Sevastian à Vauvert. « Ce génie est malheureusement décédé au début de l’année, pendant une tournée au Mexique. Il était âgé de 41 ans », rapporte Lise Bonenfant.

Le trio formé de la corniste Laurence Latreille-Gagné, du trompettiste Frédéric Remers et du tromboniste Simon Jolicoeur-Côté a produit une forte impression, lui aussi, quand il s’est pointé en 2012. Son humour et sa façon de décrire chaque instrument avaient emporté l’adhésion du public, qui le retrouvera avec plaisir. Ce sera l’occasion d’apprécier sa virtuosité dans un cadre éminemment convivial, ce qui demeure l’un des atouts de la série.

« La chapelle peut accueillir 300 personnes et, depuis le début, nous faisons salle comble. C’est agréable de voir le bonheur dans les yeux des gens, qui voient ces rendez-vous comme une fête. Certains partent du Saguenay pour assister aux concerts et même si nous avons beaucoup d’abonnés (ils étaient 260 l’été dernier), il y a toujours de la place », assure Lise Bonenfant.

Pour revenir à la programmation, elle se déploiera à compter du 16 juin, alors que la pianiste Lise Lachance, le violoniste Philippe Amyot et la soprano Andrée-Anne Laprise feront escale à Vauvert. Originaire de Québec, la chanteuse n’évoluera pas en terrain inconnu puisque l’un de ses professeurs, la regrettée Hélène Fortin, était originaire de Dolbeau. Quant à son père et son grand-père, Normand et Dominique Laprise, ils ont marqué l’histoire musicale de la région.

« Normand Laprise a souvent joué dans les opérettes du Carnaval-Souvenir, tandis que Dominique a écrit la musique de La Fabuleuse Histoire d’un Royaume. Comme il a composé de bien belles choses, je lui ai demandé de chanter l’un de ses airs et elle a accepté. Ce sera un joli début de saison », anticipe Lise Bonenfant, qui invite les gens à réserver en téléphonant aux numéros 418 374-2114, 418 374-1012 ou 418 276-2940.