L’excellent Patrick Simard reprend du service dans Une autre histoire de Noël, en compagnie des tout aussi talentueuses Mélanie Potvin et Florence Boudreault.

«Une autre histoire de Noël» : ridiculement excellent

Prouesses linguistiques et humour absurde : pour une 12e année, Une autre histoire de Noël s’impose comme un classique de Noël à voir et à revoir.

Ils étaient plusieurs à applaudir, vendredi soir, dans la salle du Côté-Cour, lorsque le metteur en scène Dario Larouche, du Théâtre 100 masques, a laissé entendre que certains étaient déjà venus voir son spectacle.

En effet, difficile de résister à Une autre histoire de Noël, à son humour déjanté et, surtout, à ses jeux de mots absurdes.

Mélanie Potvin vole la vedette dans le rôle de Martha, une hôtesse au langage coloré qui suscite maints éclats de rire.

Mélanie Potvin, Florence Boudreault et Patrick Simard sont tous les trois excellents dans cette production énergique qui s’amuse à briser le quatrième mur, un jeu théâtral qui ne fait qu’ajouter à l’humour et au plaisir du public.

Ce dernier ne se gênait d’ailleurs pas pour se faire sentir, riant, applaudissant et sifflant à maintes reprises.

Faisons une mention spéciale à l’autonarration empreinte d’autodérision de Patrick Simard, un moyen original et réussi de faire de l’humour. Si Une autre histoire de Noël est avant tout une comédie musicale qui réinterprète les chansons traditionnelles du temps des Fêtes, on s’en voudrait de ne pas souligner le travail incroyable qui est fait au niveau linguistique pour modifier les mots.

Florence Boudreault a suscité l’hilarité générale grâce à une performance énergique soutenue par un énorme auto-injecteur EpiPen.

Les chansons, excellentes, et les dialogues, hilarants, s’unissent pour nous offrir un très beau moment de théâtre qui, on va se l’avouer, passe trop vite.

Une autre histoire de Noël sera de nouveau présentée au Côté-Cour samedi et dimanche.