Sylvie Marcoux, directrice générale du Salon du livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean, est heureuse de confirmer que la littérature pourra être célébrée dans le cadre de la 56e édition de l’événement, du 1er au 4 octobre.
Sylvie Marcoux, directrice générale du Salon du livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean, est heureuse de confirmer que la littérature pourra être célébrée dans le cadre de la 56e édition de l’événement, du 1er au 4 octobre.

Une 56e édition du Salon du livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean hybride

Anne-Marie Gravel
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien
La COVID-19 n’empêchera pas le Salon du livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean (SLSLSJ) de poursuivre sa mission. Du 1er au 4 octobre, la littérature sera célébrée un peu partout sur le territoire régional grâce à une formule hybride de l’événement qui se rendra jusqu’aux lecteurs.

Rencontres d’auteurs, séances de dédicaces, activités littéraires et, bien sûr, vente de livres figurent à l’horaire de l’événement, qui prend inévitablement une allure différente pour sa 56e édition.

« Le Salon dans sa forme traditionnelle ne pouvait pas avoir lieu. On a donc travaillé à trouver d’autres possibilités, explique Sylvie Marcoux, directrice générale de l’événement. Notre mission consiste à promouvoir la lecture, les livres et les auteurs d’ici. On peut continuer à aider les auteurs. On ne pouvait pas faire une pause. Cette année, on n’a pas de revenus liés à la location d’espaces et à la billetterie. On travaille donc avec 40 % de notre budget habituel, mais on peut quand même faire quelque chose d’intéressant. Ce sera 100 % région. »

Cette année, ce sont les auteurs de la région ou originaires de la région seulement qui seront mis en valeur dans le cadre de l’événement. Déjà, près d’une centaine d’artistes des mots qui ont publié un écrit entre le 1er juin 2019 et le 30 septembre 2020 ont confirmé leur participation.

La programmation du SLSLSJ se déroulera en deux parties : une première virtuelle, qui se tient sous le thème #jelisbleuets, et une seconde en présentiel, intitulée Le Salon s’invite ! et qui prendra la forme de différents microévénements tenus à Chicoutimi, La Baie, Jonquière, Alma et Roberval.

« Il y aura une application où on va diffuser des entrevues et des directs. Des entrevues de 15 minutes seront réalisées avec chacun des finalistes des prix littéraires. »

Effectivement, la 56e édition couronnera ses récipiendaires. Au moment où la COVID-19 a transformé nos vies, le concours Jeunes auteurs à vos crayons ! était déjà terminé et les juges avaient plusieurs livres entre les mains. Il a ainsi été décidé de remettre des prix littéraires, comme le veut la tradition.

Un premier direct sur la nouvelle plateforme permettra d’ailleurs de dévoiler les finalistes, le 3 septembre. Une animation en direct sera ensuite proposée chaque jeudi, 20 h, jusqu’à la tenue de l’événement.

« On souhaite créer une communauté, explique Sylvie Marcoux. Un nouveau thème sera abordé chaque semaine. »

Pour la portion en présentiel de l’événement, des collaborations ont permis d’organiser des microévénements.

« Depuis quelques années, la thématique du salon, c’est Le Salon s’invite. Là, on va exploiter cette thématique en se promenant dans cinq municipalités. »

Les activités du Salon du livre débuteront le jeudi 1er octobre, de 10 h à 13 h 30, au Jardin des Ursulines de Roberval.

L’événement se déplacera ensuite vers la bibliothèque d’Alma, où se tiendra un mini Salon, de 14 h à 17 h. Il s’installera ensuite à la Place du Citoyen de Chicoutimi, où se tiendront la cérémonie d’ouverture et la remise des prix littéraires, de 19 h à 21 h.

Le vendredi, il se déplacera à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), de 11 h à 13 h, puis à la Place du Citoyen, de 13 h à 21 h. La remise des reliures sous coffret aux auteurs qui ont publié au cours de l’année aura lieu à 18 h 30, à la Place du Citoyen.

Samedi, les activités se déplaceront sur le site de la Rivière-Aux-Sables, à Jonquière, de 10 h à 17 h. L’édition 2021 du concours Jeunes auteurs à vos crayons ! y sera lancée, à 17 h. Dimanche, ce sera au tour de l’Agora de La Baie de recevoir, de 10 h à 15 h.

Chaque site sera animé par des activités littéraires, notamment des séances de dédicaces et des lectures publiques. Une dizaine d’auteurs pourront être présents en même temps et ils seront séparés des lecteurs par des plexiglas. Plus d’une quarantaine d’auteurs du Saguenay–Lac-Saint-Jean ont confirmé leur participation.

« Ils veulent participer. Les gens se sont ennuyés ; ils veulent échanger. Tout le monde est emballé. »

Les livres des auteurs qui participeront aux activités seront vendus sur chaque site grâce à une collaboration avec l’Association des Librairies du Québec. Une librairie ambulante, qui prendra la forme d’un book truck, sera tenue par les librairies indépendantes de la région.

Jusqu’à maintenant, 90 livres figurent sur la liste des ventes. « D’autres titres vont aussi s’ajouter. Ça va être une opportunité de découvrir nos auteurs. On est chanceux dans la région : on a des auteurs de qualité. On va recevoir du beau monde. »

Évidemment, Sylvie Marcoux garde en tête que tout pourrait être annulé si une nouvelle vague de COVID-19 survenait ou si le mauvais temps s’invitait aux activités qui seront offertes gratuitement.

« Cette année, on dépend d’éléments hors de notre contrôle, mais il ne faut pas s’arrêter de travailler pour ça. Il faut poursuivre notre mission, faire du concret. »

Le nombre de personnes sur chacun des sites devra être limité. « On regarde pour recevoir aussi des auteurs dans les librairies régionales. Plein d’autres choses risquent de se greffer à la programmation d’ici un mois. »