François Faucher

Une 12e édition du symposium extraordinaire

Le Symposium international de peinture et de sculpture du Saguenay-Lac-Saint-Jean, qui se tenait pendant la fin de semaine au hangar de la Zone portuaire de Chicoutimi, a connu une 12e édition extraordinaire, d'après la présidente Gisèle Gravel.
« Tout s'est super bien passé. On a connu un symposium incroyable sur toute la ligne. C'était plus beau que d'habitude. Je crois vraiment que c'était mon plus beau jusqu'à présent », mentionne Mme Gravel.
Selon la présidente, même si elle n'avait pas les chiffres officiels, il s'agit de l'édition la plus achalandée. « On n'a pas encore fait le décompte, mais je crois qu'on a eu plus d'affluence. Malgré toutes les activités qui avaient lieu dans la région pendant la fin de semaine, les gens se sont quand même présentés. Je suis tellement contente que je ne sais pas comment l'expliquer ! », poursuit-elle.
D'après Mme Gravel, les gens connaissent de plus en plus le symposium, qui revient chaque année. Elle ajoute que cette année, il y a eu un très bon travail de promotion, ce qui a permis de rejoindre d'autres personnes également.
Le Symposium international de peinture et de sculpture, qui accueillait 32 artistes de tous les continents, s'est terminé dimanche, avec une cérémonie de fermeture. Pendant la soirée, le prix coup de coeur du public, remis à l'artiste qui a obtenu le plus de votes de visiteurs, a été remis à Salbien Djumetha, qui habite Saguenay.
Le prix Jean-Paul Lapointe, qui rend hommage au fondateur de l'évènement, est décerné à un artiste qui, par l'ensemble de son oeuvre, a su impressionner les membres du jury du symposium. Cette année, c'est l'artiste de Charlevoix Juan Christobald Pinochet qui s'est vu remettre l'honneur.
Une toile a également été tirée au sort parmi les visiteurs qui ont voté pendant la fin de semaine. Le nom du gagnant sera publié dans les prochains jours.