Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
La photo intitulée <em>Hétéronormativité</em> de Chloé Gravel, Frédérique Langevin et Thomas Foucault a été couronnée grande gagnante du Zoom Photo Festival à l’École polyvalente Jonquière.
La photo intitulée <em>Hétéronormativité</em> de Chloé Gravel, Frédérique Langevin et Thomas Foucault a été couronnée grande gagnante du Zoom Photo Festival à l’École polyvalente Jonquière.

Un Zoom Photo Festival à l’École polyvalente Jonquière

Anne-Marie Gravel
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Zoom Photo Festival Saguenay fait des petits. Un projet intitulé Zoom Photo Festival à l’École polyvalente Jonquière a vu le jour afin de compenser l’annulation de la visite annuelle au festival en raison de la pandémie. Au cours des derniers mois, 144 élèves de cinquième secondaire ont réfléchi par l’image et le texte à différents enjeux. Une exposition est née de l’initiative et une photo gagnante a été couronnée.

Les élèves de cinquième secondaire de l’École polyvalente Jonquière ont l’habitude de se rendre à La Pulperie de Chicoutimi pour visiter le World Press Photo, exposition qui parcourt la planète avec les récipiendaires du plus prestigieux concours de photographie au monde. Cette année, la sortie scolaire a été annulée.

Comme l’école ne pouvait se rendre à Zoom, des membres du corps professoral ont décidé de transporter l’événement à l’intérieur des murs de l’établissement scolaire.

«On a décidé d’organiser un Zoom à l’école. Les activités se sont déroulées sur plusieurs mois et ont permis de regrouper plusieurs matières», explique Véronique Villeneuve, conseillère pédagogique au Centre de services scolaire De La Jonquière.

Des notions d’éthique et cultures religieuses, monde contemporain, français, Web, et arts interdisciplinaires ont pu être appliquées. Les jeunes ont notamment dû réfléchir à la liberté d’expression, la censure, l’importance des médias, l’environnement et l’identité.

Les élèves étaient invités à capter une image et à l’accompagner d’un texte comme le font les photojournalistes dans le cadre de Zoom Photo Festival à l’École polyvalente Jonquière. Un total de 18 clichés ont été sélectionnés et affichés sur un mur de l’école.

Le projet a débuté avec une visite virtuelle du World Press Photo 2020. Puis, les élèves ont reçu le photographe Simon Emond qui en était à sa deuxième participation à Zoom Photo Festival Saguenay. Il leur a présenté sa récente démarche traitant de la communauté LGBTQ.

En équipe, les élèves devaient ensuite réaliser leurs propres clichés, accompagnés d’un texte. Trois photos ont été sélectionnées par les élèves eux-mêmes dans chacune des classes afin de composer une exposition de 18 images.

En avril, un jury composé de Michel Tremblay, photographe du Quotidien également cofondateur et directeur général et artistique de Zoom Photo Festival, André Brassard-Aubin, enseignant retraité du programme d’Art et technologie des médias du Cégep de Jonquière, ainsi que Véronique Villeneuve qui, en plus d’être conseillère pédagogique au Centre de services scolaire De La Jonquière, a œuvré pendant 14 ans au sein du Conseil régional de la culture, a sélectionné une photo gagnante.

La photo intitulée Hétéronormativité de Chloé Gravel, Frédérique Langevin et Thomas Foucault a été choisie à l’unanimité.

«Hétéronormativité est une image forte, qui parle d’elle-même, à la manière d’une photo documentaire. Elle réfère à la réalité des jeunes d’aujourd’hui en soulevant par exemple, la question d’identité sexuelle », a expliqué le jury.

L’expérience a été concluante et Véronique Villeneuve espère qu’elle pourra se répéter. Elle aimerait que plusieurs photos viennent rejoindre celle de 2021 qui a été encadrée et exposée sur un mur de l’école.

«On espère pouvoir le refaire chaque année. Qu’on puisse avoir une collection de photos», conclut Véronique Villeneuve.