Alexandra Jourdain-Étienne, Julien Roy, Judith Delaunière et Tony Launière ont annoncé, hier, la création de l'Agence Premières Nations management.

Un tremplin pour les Autochtones

Les artistes autochtones qui veulent percer dans le monde artistique pourront recevoir l'aide de l'Agence Premières Nations management (APNM) de Mashteuiatsh.
Cette nouvelle entreprise a fait connaître sa mission, mercredi, lors d'un point de presse. «Il y a beaucoup de jeunes Autochtones pleins de talents, mais qui n'ont pas les moyens pour se faire connaître. Notre agence sera là pour les faire rayonner à travers le Québec et le Canada et les épauler dans leur carrière», a indiqué l'un des promoteurs, Julien Roy.
Ce dernier estime qu'il est très difficile pour un Autochtone de faire carrière au Québec. Les obstacles sont nombreux. «Il y a comme une barrière qui existe. On dirait que les personnes ont peur de sortir de la réserve. Nous, on va s'occuper de briser ces barrières-là et assurer le développement de ces talents qui dorment dans les communautés», a-t-il signifié.
L'Agence va donc tenter de développer la carrière de chanteurs, musiciens, acteurs, danseurs, mannequins et même d'athlètes.
Alexandra Jourdain-Étienne a été la première à joindre l'équipe de l'APNM. «Je considère qu'il s'agit d'une magnifique opportunité pour moi de me frayer un chemin comme mannequin», a-t-elle affirmé. Un groupe composé de deux DJ de Manouane et d'une chanteuse de Vancouver, Red Rockers, fait aussi partie de l'équipe.
D'autres artistes à venir
D'autres artistes seront sélectionnés au cours des prochains mois. L'équipe de l'Agence invite les artistes à leur faire parvenir un démo. Par la suite, un comité va évaluer le talent et on pourra décider si l'Agence prend la personne sous son aile.
En plus de représenter des artistes, l'Agence va organiser des spectacles.
Julien Roy promet qu'une partie des profits sera remise à une cause autochtone.
L'Agence n'a pas été créée pour faire de l'argent, mais bien pour susciter l'émergence d'artistes provenant des Premières Nations. Elle ne limite pas son mandat au Québec. Les artistes anglophones de partout au Canada pourraient aussi être représentés.
Julien Roy est appuyé de Judith Delaunière et Tony Launière. Les trois travaillent au sein d'une compagnie forestière et ont eu l'idée de créer l'Agence Premières Nations management à la suite du défilé de mode au profit de la Fondation de l'héritage culturel autochtone. L'événement s'est tenu au Cégep de Saint-Félicien au mois d'octobre.