Quatre étudiants en soins infirmiers du Cégep de Chicoutimi ont réalisé un stage au Centre de santé Inuulitsivik dans le Grand Nord québécois. Leur expérience fait l’objet d’un documentaire réalisé par les cinéastes Philippe David Gagné et Jean-Marc E. Roy.

Un stage dans le Grand Nord fait l’objet d’un documentaire

Le Cégep de Chicoutimi a fait appel aux cinéastes Jean-Marc E. Roy et Philippe David Gagné pour créer un documentaire sur un projet unique au Québec. Pour une deuxième année, des étudiants en soins infirmiers ont effectué un stage dans le Grand Nord québécois. Je suis votre infirmière, un documentaire à la fois corporatif et artistique est né de leur expérience.

Quatre étudiants en soins infirmiers du Cégep de Chicoutimi se sont rendus à Puvirnituq, un village inuit d’environ 1800 habitants, afin de réaliser un stage de deux semaines à la fin du mois de mai dernier. À partir de leur expérience, en collaboration avec le Centre de santé Inuulitsivik, l’établissement d’enseignement a voulu produire un document qui vise à faire la promotion des soins infirmiers et de la vie des intervenants en santé dans le nord du Québec.

« Les étudiants en soins infirmiers de tous les cégeps peuvent faire des stages un peu partout dans le monde, mais au Québec, on a aussi une réalité totalement différente de ce que nous sommes habitués de vivre. C’est le seul cégep au Québec qui offre cette possibilité de stage dans le Grand Nord aux étudiants. On voulait partager l’expérience vécue par nos étudiants, et le centre de santé voulait démystifier la pratique en santé dans le nord », explique Éric Émond, directeur des communications du Cégep de Chicoutimi. « Nos objectifs pouvaient concorder et on a voulu aller plus loin. »

Ils ont fait appel à La Boîte de pickup, la maison de production de Jean-Marc E. Roy et Philippe David Gagné. 

L’enseignante Nancy Vaillancourt transmet sa passion pour le Grand Nord québécois à ses élèves. Depuis deux ans, elle accompagne certains d’entre eux dans le cadre de stage.

« On était bien excités de se rendre là-bas. Ça nous permettait de visiter le pays d’une nouvelle façon. La structure proposée était intéressante. On arrive avec des jeunes dans un milieu qu’ils ne connaissent pas. Ça reste du corporatif, mais on nous a laissé une marge de manœuvre pour raconter une histoire. Notre seul mandat était la durée. Pour le reste, on avait une latitude. Ils voulaient quelque chose qui allait se démarquer », explique Philippe David Gagné. 

Les cinéastes étaient à Cannes pour présenter leur film Crème de menthe lors du début du stage des étudiants. À leur retour du festival, ils ont posé les pieds à Montréal puis se sont envolés aussitôt pour le Grand Nord. « On est arrivés là-bas pour suivre les étudiants au cours des cinq derniers jours de leur stage », raconte Philippe David Gagné. 

Le documentaire met en scène les étudiants Michaël Perron, Laurie Villeneuve, Nicholas Boudreault et Naomi Philion-Coutu, ainsi que leur enseignante, Nancy Vaillancourt. « L’initiative d’organiser des stages dans le Nord vient de Nancy Vaillancourt. Elle est tombée en amour avec le coin lorsqu’elle y a travaillé il y a quelques années », explique Éric Émond. 

Le groupe s’est rendu au centre de santé de Puvirnituq. Sur place, ils ont prodigué des soins infirmiers à la population.

Les cinéastes se sont pour leur part transformés en observateurs. 

« On a tourné beaucoup d’images en cinq jours puisqu’on savait qu’on n’avait aucune chance d’y retourner s’il manquait quelque chose. Le paysage était très beau, ça donne de belles images. Les visionner et sélectionner les passages a nécessité une semaine de travail », confirme Philippe David Gagné. 

Des entrevues avec les participants ont été réalisées quelques jours après leur retour.

Un documentaire de 27 minutes est né du processus. « On a fait beaucoup de montage. On voulait qu’il y ait une évolution, que ce soit intéressant à regarder. Ça donne un hybride entre corporatif et artistique », décrit Philippe David Gagné. 

Je suis votre infirmière sera diffusé au Canal Savoir une première fois le mercredi 15 novembre à 12 h 30, puis à 22 h 30. Il sera ensuite possible de le voir le samedi 18 novembre à 10 h 30, le dimanche 19 novembre à 23 h 30 et le lundi 11 décembre à 12 h 30.

« La diffusion au Canal Savoir va permettre au documentaire d’être vu un peu partout au Québec », se réjouit Éric Émond.

Des photos issues du stage seront exposées à la place publique du Cégep de Chicoutimi dans le cadre de la Semaine interculturelle qui se déroulera du 27 novembre au 1er décembre. Nancy Vallancourt fera quelques présentations et le film sera présenté aux étudiants.