Membre du groupe de compétence en musique, la directrice générale de l’Orchestre symphonique du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Christine Boily, annonce la création du Salon de la musique du Saguenay-Lac-Saint-Jean, un événement qui aura lieu pour la première fois à l’automne 2019.

Un salon de la musique en 2019

Après le livre et les métiers d’art, la musique aura également droit à son salon, un événement qui aura lieu pour la première fois à l’automne 2019. Fruit de l’entente de développement culturel qui lie Saguenay et le ministère de la Culture et des Communications du Québec, ce projet est porté par le groupe de compétence en musique chapeauté par Culture Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Ses membres y travaillent depuis 18 mois et l’une de ses fonctions – mais vraiment pas la seule - consistera à remplacer la semaine Faites de la musique, arrivée au bout de sa vie utile après sept ou huit éditions. L’un des avantages de la nouvelle activité est lié au moment où elle se déroulera. On juge que les mois d’octobre ou novembre ciblés par le comité organisateur seront plus favorables que février, ne serait-ce que pour générer des inscriptions dans les écoles de musique en vue de la session d’hiver.

« Nous voulons aussi rejoindre plus de gens qu’avec Faites de la musique, qui donnait lieu à beaucoup de manifestations, très diversifiées, mais qui attiraient de petits groupes de personnes souvent proches des participants. La dernière édition a eu lieu l’an passé », précise Christine Boily, directrice générale de l’Orchestre symphonique du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Le Salon de la musique du Saguenay-Lac-Saint-Jean se déroulera à Saguenay et ratissera très large. En plus de la vingtaine de partenaires associés au groupe de compétence en musique, parmi lesquels on remarque l’orchestre et plusieurs institutions d’enseignement, dont le Conservatoire de musique de Saguenay, on sollicitera le concours des diffuseurs, ses scientifiques menant des recherches sur les bienfaits de la musique, ainsi que des commerces où sont vendus des instruments.

« L’événement aura lieu pendant une fin de semaine et l’objectif consiste à piquer la curiosité des gens. Nous ne nous limiterons pas à un style musical et en plus des kiosques, il y aura des ateliers, des conférences et des spectacles chaque heure. L’idée consiste à montrer tout ce qui se rapporte à la musique dans la région, tout en faisant valoir ses bienfaits pour ceux qui l’écoutent et ceux qui la pratiquent », énonce Christine Boily.

Le groupe présentera le salon pendant au moins deux ans, une période suffisante, croit-on, pour le mettre définitivement sur les rails. La priorité immédiate consiste à dénicher une personne pouvant en assurer la coordination, d’où l’appel lancé par Culture Saguenay-Lac-Saint-Jean mardi. On invite les candidats à se manifester d’ici au 2 octobre.

Le mandat, qui couvre les éditions 2019 et 2020, embrasse des tâches comme la recherche de partenaires, les communications, le suivi du budget, la location des kiosques, la production du salon, de même que les rencontres post-mortem. « Ça prend quelqu’un qui a fait de l’événementiel. Dès la première année, nous voulons que ce soit professionnel et que les visiteurs, tout comme les participants, aient le goût de revenir. Au sein du groupe, tout le monde croit à ce projet et tout le monde est enthousiaste », affirme Christine Boily.