Magella Potvin

Un premier roman pour Magella Potvin

À peine retraité du milieu de l’éducation, Magella Potvin amorce l’écriture d’un nouveau chapitre de sa vie. Il lance un roman intitulé La conférence, un écrit mettant en scène des personnages fictifs réunis dans un centre de yoga bien réel de Chicoutimi, visant à aider les lecteurs à accéder à la béatitude.

Docteur en théologie, maître en psychologie et en philosophie, Magella Potvin souhaite mettre ses acquis au profit du plus grand nombre. Après avoir donné des conférences, agi à titre de psychologue clinicien en pratique privée et à titre de chargé de cours à l’UQAC pendant 23 ans, il a choisi de transmettre ses connaissances à travers l’histoire de personnages fictifs. 

La conférence, un roman de 192 pages publié à compte d’auteur, met en scène neuf personnages qui vivent des problématiques différentes. Marie a été abusée, France a été adoptée, Serge mène une double vie afin de cacher son homosexualité, Denise est victime de violence, etc. « Chaque personnage a une problématique qui rejoint un groupe de personnes. Tout le monde va se retrouver, puisque tout le monde a une âme. Les lecteurs vont comprendre des choses qui vont leur permettre de faire des deuils, estime l’auteur. C’est un livre pour ceux dont la quête spirituelle fascine, ceux qui souffrent et qui sont en recherche d’une guérison complète et durable, tant psychologique que physique. »

Dans le roman, la vie des personnages bascule lors d’une conférence organisée dans un centre de yoga où sont réunies 27 personnes. Le conférencier les amène à une prise de conscience sur les raisons de leur souffrance afin qu’ils puissent s’en libérer.

Conférencier

L’auteur de 69 ans s’est lui-même mis en scène dans le rôle du conférencier. Le conférencier, ainsi que le professeur de yoga, Robert, sont les deux seuls personnages qui ne sont pas fictifs. « Évidemment, les autres personnages sont inspirés de cas que j’ai rencontrés au cours de ma carrière », précise Magella Potvin. Le centre de yoga situé sur la rue Racine à Chicoutimi est lui aussi bien réel.

L’auteur est convaincu que son écrit peut aider les gens. 

« Ce livre s’adresse à tout le monde. Ça touche les dimensions spirituelle, psychologique et physique. Ça fait un an que je travaille là-dessus. Je vise l’international. Il y a plus là-dedans que dans n’importe quel livre qu’on peut lire », assure celui qui a publié l’essai L’illusion de Sartre, aux éditions Vérone en France, il y a deux ans. « Je veux redonner la place à la dimension spirituelle de l’existence. Avec la Révolution tranquille, on a jeté le bébé avec l’eau du bain », estime-t-il. 

Le livre sera lancé le 19 octobre, 16 h, chez Passion Café du boulevard Talbot à Chicoutimi. Le livre sera disponible via le site Web de l’auteur (www.magellapotvin.com), à compter de cette même journée, au coût de 20 $. Cinq cents copies du roman publié à compte d’auteur aux Éditions CPS ont été imprimées pour débuter, mais l’auteur est prêt à aller en réimpression rapidement.