L’artiste dolmissoise VERONICA

Un premier album country pour VERONICA

L’artiste dolmissoise VERONICA sortira son premier album, That Kind of Girl, le 21 novembre prochain. Deux lancements sont organisés pour souligner l’événement. Le premier sera à Dolbeau-Mistassini, le 21 novembre prochain, et un autre lancement aura lieu à Québec, le 28 novembre.

« Je ne pouvais pas faire mon premier lancement ailleurs qu’à Dolbeau-Mistassini », s’est réjouie l’artiste de 28 ans. Elle qui a grandi dans cette municipalité a eu longtemps le support de ses amis, sa famille, et de ses proches lors de ses premiers spectacles.

Baignant dans la musique depuis sa tendre enfance, l’auteure-compositrice-interprète a fait plusieurs projets avant de se lancer en carrière solo. « J’ai eu mes premiers cours de piano à 4 ans, j’ai participé à des chorales au primaire, et j’ai fait mes prestations solos au secondaire », a raconté l’artiste.

Ensuite, elle s’est alliée à diverses formations pour se présenter dans des concours, des événements privés ou encore des festivals. Elle a longtemps mis en scène et produit des spectacles-bénéfices pour la cause de l’Alzheimer dans la région.

À Dolbeau-Mistassini, l’auteure-compositrice-interprète a préparé quelques surprises à ses spectateurs, afin d’offrir une soirée bien spéciale.

Bien sûr, l’artiste montera sur les planches pour présenter quelques-unes de ses chansons originales.

Elle a aussi invité un humoriste de Dolbeau, Maxime Pearson, qui s’occupera de sa première partie.

« Il est super drôle, il va animer et mettre l’ambiance », a-t-elle souligné.

Un artiste peintre sera également sur les lieux. Yan Lemieux, qui se spécialise en arts visuels, peindra un portrait de la chanteuse sur place durant toute la soirée. VERONICA avait très hâte de voir le résultat.

Son album, That Kind of girl, qui est complètement anglophone, sera à saveur country, selon la chanteuse.

« Il est inspiré du country américain, ce que j’écoute toujours, et un peu du new country. Les instruments qui me font triper comme la mandoline ou le banjo sont majoritairement retrouvés dans la country plus classique », a-t-elle commenté.

Pour la suite, VERONICA a avoué espérer continuer le projet le plus loin possible. Elle voudrait faire connaître sa musique dans tout le Québec, et faire la tournée des festivals.