La nouvelle associée Stéphanie Gagné est entourée de l’employé Ken Allaire et de Philippe Belley, fondateur des Films de La Baie.

Un plus pour Les Films de La Baie

À l’image d’une équipe sportive, l’entreprise Les Films de La Baie ajoute une joueuse d’expérience à son alignement afin de donner de la profondeur à son équipe. La productrice Stéphanie Gagné, bien connue dans le milieu et dans la région, joint les rangs de l’entreprise.

Celle qui a été associée à Jim & Jane Productions pendant près d’une décennie devient associée au sein de l’entreprise dirigée par Philippe Belley, apportant ainsi son bagage publicitaire au coeur de la boîte de production vidéo qui est davantage tournée vers le documentaire et les séries Web.

Pour celui qui est le seul à assurer le rôle de gestionnaire de l’entreprise depuis ses débuts, l’arrivée d’une autre ressource lui permet de reprendre son souffle.

« On peut maintenant diviser la pression de gérer et de porter les projets. Si on veut développer de nouvelles choses, on doit prendre le temps de s’arrêter. Dorénavant, je serai en mesure de le faire. Ce n’est plus seulement ma compagnie, c’est la nôtre, et c’est important pour moi de le partager avec elle », assure-t-il.

Multiplier au lieu de diviser
Partager son bébé entrepreneurial pourrait faire peur a bien des personnes, ce qui n’est pas le cas de Philippe Belley.

« En ajoutant une deuxième personne à mon entreprise dont j’étais l’unique propriétaire, on pourrait n’y voir que de la division. Toutefois, c’est le contraire, c’est de la multiplication à plusieurs niveaux, entre autres en créativité et en productivité. Cela nous donne une impulsion que je n’aurais jamais eue seul », ajoute-t-il.

Stéphanie Gagné est du même avis, affirmant que les deux se motivent à travers leurs discussions. « En planifiant nos journées et nos semaines, on se ressource, on se donne l’énergie pour réaliser nos projets », témoigne-t-elle.

Le nouveau duo bien différent sur le plan de la personnalité et des expériences professionnelles se complète déjà très bien. « Je n’arrivais pas à mettre l’énergie que je voulais. L’expérience est récente, mais déjà, je vois l’impact de notre duo », avance Philippe Belley.

Le tandem travaille sur plusieurs projets. Les premiers qui scelleront leur union professionnelle devraient voir le jour au courant des prochains mois. Sans trop en dire, une entente avec un télédiffuseur est sur le point d’être conclue alors qu’un projet multimédia risque d’être à l’honneur.

En solo ou en duo, Philippe Belley rappelle que la mission première des Films de La Baie est de raconter des histoires d’ici, peu importe la méthode et le format.

Rue Racine en effervescence
Force est d’admettre qu’il se passe quelque chose sur la rue Racine. Depuis plusieurs mois, voire une année et même plus, l’ambiance a changé pour le mieux. Celui dont l’entreprise a pignon sur cette rue achalandée depuis 2012 témoigne d’une approche collaborative de plus en plus présente dans le secteur alors que la compétition est, pour le mieux, mise de côté.

« On est plusieurs à s’armer pour la même guerre, autant devenir des alliés. C’est bien de penser qu’on pourrait engager des collègues pour un plus gros projet », souligne-t-il. Le son de cloche est le même pour sa nouvelle associée qui affirme avoir « retrouvé un nouveau Chicoutimi qui est dynamique avec une belle vitalité ».