Phano et ses Associés vont lancer un album intitulé Bonne gaspille, le 24 novembre. Pour assister à ce spectacle présenté à 21 h, il suffira de se rendre à l’hôtel Plaza de La Baie.

Un nouvel album pour Phano

Le temps qui passe n’a pas érodé l’élan créatif de Phano, alias Stéphane Boulianne. Même s’il ne rêve pas de vivre de son art, le chanteur et musicien s’apprête à sortir son quatrième album, un projet conçu avec la complicité de ses chers Associés. Intitulé Bonne gaspille, il sera lancé le 24 novembre à 21 h, à la faveur d’un spectacle présenté à l’hôtel Plaza de La Baie.

Le lieu n’a pas été choisi au hasard. Il témoigne des racines baieriveraines que l’artiste et ses partenaires revendiquent avec fierté. « En même temps, je voulais que le lancement ait lieu dans un endroit original, ce qui est sûrement le cas du Plaza. Et ça adonne bien, puisque cet établissement célèbre ses 60 ans », a-t-il expliqué il y a quelques jours, lors d’une entrevue accordée au journal.

Pendant deux ans, Phano a planché sur les chansons en compagnie de Simon Gobeil (batterie), Jonathan Simard (guitare), Caroline Tremblay (voix) et Martin Morency (basse). Évoluant en mode autoproduction, ils ont généré une dizaine de pièces qui se distinguent par leur côté rock teinté parfois de ska. « J’aime quand ça bouge », affirme le chanteur et guitariste.

Les thèmes, eux, témoignent d’une belle constance chez cet observateur de la société. Ainsi, le titre de l’album fait écho à nos habitudes de consommation, mais aussi au temps qu’on laisse filer sans réaliser à quel point il est précieux. « J’explore aussi l’amour, tandis que la chanson À ma retraite laisse entendre que c’est à ce moment que je deviendrai une vedette, relate Phano. Je me console avec cette idée, mais je ne fais pas de la musique pour gagner ma vie. Disons que c’est un passe-temps sérieux. »

Son amour de la chanson est tel que l’homme de 41 ans, bientôt 42, aime chacune des étapes qui jalonnent la production d’un album. « Pour moi, créer répond à un besoin. C’est mon mode d’expression et toutes les étapes sont plaisantes », confirme l’artiste. Il a d’ailleurs hâte à la prochaine, soit au lancement de Bonne gaspille qui existera par le biais de copies physiques, autant que sous forme virtuelle par le truchement de iTunes et Spotify.

En plus, la mouture actuelle des Associés lui plaît beaucoup. Il faudra toutefois se dépêcher pour la voir sur scène puisque sa deuxième sortie, le 16 décembre au bar L’Envol de Jonquière, sera la dernière pour Martin Morency. « Il fait partie du groupe depuis quatre ans et veut se consacrer à des projets personnels. Ce sera une grosse perte », anticipe Phano.