La prochaine visite d’Atchoum se déroulera le 25 mai, à 14 h, alors qu’elle donnera un spectacle-bénéfice à la salle Michel-Côté d’Alma.

Un nouveau livre pour Atchoum

Atchoum prend goût à l’écriture. Après avoir créé trois livres en l’espace de deux ans, Bonne fête à toi, Quelle chaleur ! et La Mozus machine, voici que l’alter ego de Véronique Gagné publie son premier titre en édition cartonnée. Destiné aux enfants âgés de 2 à 6 ans, ce qui colle étroitement à son public cible, cet ouvrage a pour titre On a tous des bobos.

Comme les précédents, il est publié chez Presses Aventures et renferme des illustrations signées Jean-François Vachon. Il y a toutefois une différence, et elle est majeure, puisque dans les trois premiers cas, on parle de livres-chansons. « Ils comportent une pièce que les gens sont invités à télécharger », a précisé l’artiste, mercredi, lors d’une entrevue téléphonique accordée au Progrès.

Un autre changement significatif tient au nombre de pages, ramené de 32 à 12 pour On a tous des bobos. « C’est fait pour les premiers lecteurs, ce qui explique le fait que les pages soient en carton. Elles résistent aux manipulations », fait valoir Véronique Gagné. Quant à l’histoire, elle est inspirée d’une chanson composée avec la complicité de Martin Girard, le bassiste du groupe Mordicus. Il s’agit de La ballade des bobos.

Elle avait été inspirée par un fait vécu, le combat d’une charmante enfant originaire d’Alma, la petite Maélie. Atteinte de la leucémie, elle avait touché le coeur de bien des gens, incluant Atchoum, qui avait participé à l’aménagement d’une salle de jeux avec différents partenaires. « Nous continuons de nous écrire. Elle est en rémission et se porte bien », rapporte son amie aux cheveux rouges.

Voici la nouvelle publication d’Atchoum, un livre cartonné destiné aux enfants âgés de 2 à 6 ans. Il a été inspiré par la chanson La ballade des bobos.

Dans le nouveau livre, cependant, c’est le clown qui se sent mal. Elle ne comprend pas ce qui lui arrive, ce qui est le fait de bien des enfants lorsqu’ils sont confrontés à la maladie. Une conversation avec son ami, un poulet, l’aide à mieux décoder le message que son corps cherche à communiquer. « C’est une manière de dédramatiser cette situation qui touche tant de jeunes », explique Véronique Gagné.

Le lien avec La ballade des bobos est évoqué, bien sûr, et l’artiste s’attend à ce que les enfants aient le réflexe de visionner le clip de cette chanson, facile à trouver sur Internet. Pour plusieurs, il s’agira d’une découverte, puisque cette pièce n’est pas intégrée aux spectacles. « Je ne la fais jamais parce qu’elle n’est pas rock, pas assez rythmée », fait-elle observer.

La sortie d’On a tous des bobos coïncide avec une tournée des salons du livre, une expérience que vit Atchoum pour une deuxième année consécutive. La semaine prochaine, elle sera à celui de Trois-Rivières, puis à Edmundston, au Nouveau-Brunswick, à Sayabec et à Québec. Chaque fois, le clown en profite pour présenter des conférences musicales. Elle entonne quelques chansons, tout en revisitant ses ouvrages par le biais d’une présentation PowerPoint.

« Je suis de plus en plus à l’aise dans cet univers, alors que les premières fois, j’avais le syndrome de l’imposteur », confie Véronique Gagné. Elle ajoute qu’une nouvelle publication sera commercialisée un peu plus tard, toujours dans la collection Atchoum instaurée par Presses Aventures. Cette fois, on reviendra au format de 32 pages dans lequel une chanson est offerte.

Un spectacle à Alma

En ce qui touche le Saguenay–Lac-Saint-Jean, la prochaine visite d’Atchoum se déroulera le 25 mai, à 14 h, alors qu’elle donnera un spectacle-bénéfice à la salle Michel-Côté d’Alma. Les billets sont disponibles sur Réservatech, et l’artiste a monté un programme spécial afin de répondre à l’invitation lancée par Éric Lapointe, coordonnateur de la Fondation Rêves d’enfants dans la région.

« C’est lui qui m’a approchée afin que je m’associe à ce beau projet, un projet qui me ressemble parce qu’il amène les jeunes à faire des choses ludiques, à fond la caisse. Quand on ne va pas bien, c’est génial d’avoir un objectif », affirme Véronique Gagné. À Chicoutimi, par ailleurs, Atchoum profitera de l’été pour visiter le parc Mille lieux de la Colline, au rythme d’une fois par mois.

Elle souhaite également donner des spectacles au Saguenay–Lac-Saint-Jean, mais il est trop tôt pour confirmer quoi que ce soit en vue de la belle saison. Ce qu’on peut annoncer, cependant, c’est qu’un projet qui se concrétisera à l’été 2020 donnera lieu à un partenariat avec Pépé. « Nous sommes en production à ce sujet. La mise en scène sera assurée par Philippe Laprise », révèle Véronique Gagné.