Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le livre <em>Chasse à l’homme</em> de Sophie Létourneau
Le livre <em>Chasse à l’homme</em> de Sophie Létourneau

Un livre de La Peuplade remporte le Prix littéraire du Gouverneur général

Gabrielle Simard
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
L’histoire vraie à saveur féministe Chasse à l’homme, parue aux éditions La Peuplade et proposée par l’écrivaine et enseignante de littérature de l’Université Laval, Sophie Létourneau, s’est vue récompensée du Prix littéraire du Gouverneur général.

Remarqué et applaudi par le public, le quatrième livre de l’auteure s’est, depuis sa sortie en 2020, retrouvé finaliste du Prix littéraire des collégiens, en plus de recevoir l’éloge de nombreuses critiques.

Sophie Létourneau se réjouit de l’incidence positive du Prix littéraire du Gouverneur général. « Gagner un prix comme celui-là a un impact sur toute une communauté. Ça va par exemple faciliter la carrière des étudiants que je dirige à la maîtrise et au doctorat. Ça rejaillit aussi sur les gens avec qui je collabore et pour la maison d’édition La Peuplade. Comme le prix est remis par des auteurs, ça fait aussi immensément plaisir que le milieu reconnaisse mon travail. »

La plume de l’auteur trace une autofiction où elle se lance à la poursuite de l’homme de sa vie à partir d’indices donnés par une cartomancienne. Cette histoire, Sophie Létourneau l’a vécue. Voyageant de Paris à Tokyo, jusqu’à Québec, l’auteure plonge les lecteurs dans une histoire d’amour et une enquête policière.

L’écrivaine et lauréate du Prix littéraire du Gouverneur général, Sophie Létourneau

« Je voulais provoquer l’émerveillement chez le lecteur. Faire vivre une lecture sautillante, un manège de joie où l’on voyage d’anecdotes invraisemblables en anecdotes invraisemblables, et ce, tout en restant vrai », confie-t-elle.

« Le livre se penche sur l’amour et les filles. L’idée est venue de questionnements, comme pourquoi les femmes cherchent l’amour, mais en ont honte à la fois? L’objectif de cette autofiction est de se pencher avec sérieux et joie sur la misogynie de notre société, ajoute-t-elle. Le message porté par Chasse à l’homme est qu’il est possible d’être l’auteur de notre vie et de réenchanter le réel. »

Le style soigné de l’écrivaine fait voyager le lecteur à travers le suspens, l’intrigue, la jubilation amoureuse et la peine d’amour. La création est décrite comme un roman aux allures ludiques et légères, mais à la profondeur désarmante, qui dresse avec style certaines violences.

« C’est un livre qui incite à la réflexion, c’est un récit d’idées écrit par une intellectuelle, une femme brillante », raconte Mylène Bouchard, directrice littéraire aux éditions La Peuplade.

Sophie Létourneau croit aussi que cet honneur donnera une plus grande visibilité à son œuvre et à son prochain projet, relatant l’histoire d’un musicien actif dans la ville de Québec, dans les années 90.