Les 17 étudiants en Art et technologie des médias travaillent depuis des mois afin de préparer la captation du spectacle hommage célébrant le 50e anniversaire des cégeps au Québec.

Un groupe d’ATM diffusera un spectacle de l’OSM

Les cégeps célèbrent leur 50e anniversaire en grand avec un concert unique et les étudiants en Art et technologie des médias du Cégep de Jonquière sont partie prenante de la grande fête. Dix-sept d’entre eux capteront les images du spectacle réunissant l’Orchestre symphonique de Montréal et toute une brochette d’artistes, le 30 novembre, à la Maison symphonique de Montréal, afin de les retransmettre dans l’ensemble du réseau des cégeps de la province.

Un immense spectacle se préparait à Montréal. Les étudiants en ATM sont formés pour faire de la captation d’images. Le comité organisateur provincial des activités liées au 50e anniversaire des cégeps a décidé de joindre l’utile à l’agréable et d’impliquer les étudiants de Jonquière afin de permettre au plus grand nombre de personnes de profiter du spectacle, où qu’elles se trouvent en province. 

« Le comité a approché l’Orchestre symphonique de Montréal pour un concert hommage. L’idée d’ajouter des artistes de variété qui sont déjà passés par Cégeps en spectacle est ensuite venue. Puis, on s’est demandé pourquoi seuls les cégeps de Montréal pourraient en profiter. C’est là qu’on a pensé que les étudiants d’ATM pourraient faire la captation et retransmettre le concert en simultané », explique France Tremblay, coordonnatrice des communications du Cégep de Jonquière qui siège sur le comité organisateur provincial.

Les étudiants en ATM font régulièrement des captations lors de différents événements culturels et sportifs et diffusent notamment sur le Web. Mais il s’agit de la première fois qu’un groupe se déplace avec son matériel. 

Ainsi, depuis des mois, enseignants et étudiants se préparent pour l’événement. 

Les enseignants Émilie Brassard, Jean-François Berthiaume et Jean-François Déry, le responsable de la coordination départementale en télévision, Jaky Fortin, appuyés par la technicienne en travaux pratiques Sophie Lavoie, se sont d’abord divisé les rôles. Puis, les étudiants ont dû soumettre leur candidature pour les postes qui les intéressait. 

« On a fait passer des entrevues. Il y avait beaucoup de bons candidats. On a ensuite choisi au hasard parmi les candidatures retenues », explique l’enseignante responsable de l’aspect coordination, Émilie Brassard.  

Un peu moins de la moitié des étudiants de troisième année inscrits en production télé ont pu participer au projet. Pour eux, il s’agit d’une expérience professionnelle des plus enrichissantes.

« C’est énorme. On leur donne beaucoup de responsabilités, mais ils relèvent le défi », affirme Émilie Brasard. « Ils font les choses et nous, on les supervise. Ça demande beaucoup de temps, autant pour eux que pour nous. »

« On souhaite qu’ils gagnent en autonomie. Il faut que la production soit livrée à temps », ajoute Jean-François Berthiaume.

Malgré l’ampleur de la tache, les étudiants profitent de l’occasion qui leur est offerte. 

« On m’avait promis l’équivalent d’un autre cours. C’est ce que nous avons. C’est très demandant, mais c’est quelque chose de concret. C’est un gain de connaissances. Ça permet aussi de mettre en application ce qu’on a appris », confirme l’étudiante Estelle Estrugo, coordinatrice. 

« La session prochaine, on sera en stage. Ça nous prépare. C’est une production professionnelle, une occasion en or. Faire partie de ce projet-là, c’est la meilleure formation qu’on pouvait souhaiter », estime Olivier Bouchard, qui agit à titre de réalisateur. 

Le groupe de 17 étudiants encadré par les quatre enseignants et la technicienne en travaux pratiques prendra la route vers Montréal mardi, avec notamment du nouveau matériel acquis en 2016 qui permettra une transmission HD. Jusqu’à vendredi, date du retour, leur horaire sera pour le moins chargé. 

Le groupe installera son matériel à la Maison symphonique de Montréal mardi. Une pratique est prévue mercredi, puis une générale se tiendra jeudi en après-midi, juste avant le grand spectacle qui aura lieu jeudi soir. 

Ils travailleront avec sept caméras, le soir du spectacle. Ils auront la chance de capter les images de l’OSM ainsi que d’anciens participants de Cégeps en spectacles, notamment Koriass, Vincent Vallières, Yann Perreau, Philippe Brach, Charles Richard-Hemelin, Claudine Mercier, Catherine Major et Jessica Viau, sous la direction du chef d’orchestre Adam Johnson. La captation sonore sera assurée par l’OSM. Au moins 30 cégeps à travers le Québec diffuseront la captation. 

Vous voulez y aller?

Les gens de la région qui désirent voir sur grand écran le spectacle hommage tenu à la Maison symphonique de Montréal le 30 novembre prochain disposent de quelques propositions des différents cégeps de la région. 

Le Cégep de Chicoutimi présente le spectacle au Théâtre Banque Nationale, en collaboration avec Diffusion Saguenay. Des billets gratuits sont disponibles auprès du service des communications de l’établissement, autant pour les étudiants que pour la population. 

Le spectacle sera également présenté à la salle François-Brassard du Cégep de Jonquière. Le public pourra assister gratuitement à la retransmission en direct à compter de 19h15. Les intéressés doivent toutefois se procurer un billet à l’avance en l’imprimant à partir du site Web du Cégep de Jonquière. Il est aussi possible de téléphoner au 418 547-2191, poste 6222, pour plus d’informations. 

Le Collège d’Alma, en collaboration avec Ville d’Alma Spectacles, invite aussi la population à voir le spectacle à la Salle Michel-Côté dès 19h. Les billets sont disponibles au www.reservatech.net au coût de 5$. 

Finalement, le Cégep de Saint-Félicien présente la retransmission du concert à l’église de Saint-Félicien, à compter de 19h30. La soirée sera agrémentée d’un spectacle de lumières. L’entrée est accessible à tous gratuitement. Anne-Marie Gravel