Cette photographie captée à la salle Michel-Côté d’Alma, lors de la dernière édition du ralliement choral organisé par La Gaillarde, donne une idée de l’expérience vécue par les choristes et les spectateurs. Les effectifs sont imposants et permettent d’aborder des oeuvres épousant différents contours.

Un grand ralliement choral pour les 25 ans de La Gaillarde

Si vous avez le goût de chanter aux côtés de 250 personnes, devant une foule conséquente, l’Alliance chorale régionale du Saguenay–Lac-Saint-Jean–Chibougamau-Chapais, aussi connue sous le nom de La Gaillarde, a une proposition à vous faire. Elle prépare la 25e édition de son rassemblement tenu tous les deux ans, un événement couronné par un concert qui sera présenté le 31 mars, à l’hôtel Delta Saguenay, à Arvida. Or, il reste des places pour ceux qui s’inscriront d’ici au 25 février.

« Même les personnes qui ne font pas partie d’un choeur à l’heure actuelle peuvent participer. Il suffit de joindre notre présidente, Gisèle Munger (418 548-5550) ou la coordonnatrice Marianne Gilbert (magie28@videotron.ca), que ce soit pour s’informer ou pour donner son nom », a précisé le responsable des communications, Réjean Arseneault, au cours d’une entrevue accordée au journal.

Les coûts s’élèvent à 120 $ par personne. Les membres de la chorale recevront la liste des 15 pièces interprétées cette année, ainsi que les informations relatives à chacun des quatre pupitres, soit ceux des ténors, des basses, des sopranos et des altos. Ils pourront apprivoiser ce répertoire individuellement, une manière de préparer le premier rendez-vous figurant à l’agenda de La Gaillarde.

Le 2 mars, en effet, les choristes et les 14 chefs de choeur associés à ce projet feront connaissance à la Cité étudiante de Roberval. Au cours de l’avant-midi, ils travailleront au sein de leurs pupitres respectifs. Puis viendra la première séance de travail réunissant tous les effectifs, ce qu’on appelle la mise en commun. « Cette journée a un effet d’accélérateur en ce qui touche l’apprentissage des chants. Ça nous dynamise », fait valoir Réjean Arseneault.

Rappelons que 18 chorales du Saguena–-Lac-Saint-Jean, mais aussi de la Côte-Nord, de La Tuque et de Chibougamau, ainsi que de la région de Charlevoix, sont associées à La Gaillarde. Ça fait beaucoup de nouveaux visages chaque édition, des gens qui se reverront les 30 et 31 mars, à l’hôtel Delta Saguenay. Le premier jour, de même que le lendemain, au cours de l’avant-midi, ils peaufineront les interprétations. Suivra le concert, tenu à 14 h. Vendus au coût de 20 $, des billets seront disponibles à la porte.

Parmi les particularités de cet événement, on note la présence des 14 chefs de choeur. Chacun d’eux dirigera une pièce, tandis que le groupe au complet se relaiera pour mener le 15e et dernier titre à bon port, celui qui tiendra lieu de rappel.

« Pour les choristes, le fait de chanter au sein d’un grand groupe, devant public, est très particulier. Quand on livre une pièce comme L’amitié, comme ce fut le cas pendant l’édition précédente, le texte prend une autre dimension. Il est porteur d’une charge émotive importante », raconte Réjean Arseneault, qui lui-même en a fait l’expérience en maintes occasions.