Le documentaire sur Orloge Simard sera disponible cet été.

Un documentaire sur Orloge

Un documentaire mettant en vedette le groupe Orloge Simard verra le jour à l’été 2019 et promet de dévoiler l’envers du décor de l’univers assez déjanté de la formation originaire de La Baie.

Tourné entre les étés 2017 et 2018 par deux réalisateurs de la banlieue de Montréal devenus fans du groupe, ce documentaire qualifié « d’aucuncadriste » et qui devrait s’intituler Saguenay libre montrera Orloge Simard dans son état le plus brut, avertit le chanteur et personnificateur d’Orloge Simard, Olivier Simard.

« Pendant un an et demi, ils nous suivaient régulièrement, notamment à Sept-Îles, Montréal, Québec et ici, au Saguenay. Ils sont devenus des chums en même temps. Ils ont récolté des images en arrière-scène de nos shows. On va voir vraiment une incursion dans notre mode de vie, avec les bas et les hauts. Les interactions avec le public aussi sont intéressantes. Les fans vont aimer voir ça parce qu’on ne présente pas ce genre d’images souvent », assure le chanteur.

Les réalisateurs Carl-Étienne Lalonde et Justin Allard ont ainsi suivi la formation après le lancement de l’album Beuvez tousjours, ne mourez jamais, du lancement jusqu’à leurs passages dans les plus grands festivals du Québec, dont le Festival d’été de Québec et les Francofolies de Montréal.

Montage

De la quarantaine d’heures d’images récoltées, il en reste encore beaucoup à couper avant de pouvoir arriver au produit final.

« On a vu une version préliminaire de deux ou trois heures, mais [les réalisateurs] doivent vraiment couper et couper pour arriver à quelque chose qui fait entre une et deux heures maximum », indique Olivier Simard.

La façon de diffuser le documentaire n’est pas encore coulée dans le béton, mais le groupe assure que les fans pourront à tout le moins le visionner via les médias sociaux l’été prochain.

Outre les images exclusives, on aura aussi droit à quelques bouts d’entrevues inédites avec l’inimitable personnage qu’est Orloge Simard.

« Il n’y a pas de date fixe pour la sortie encore. Le public va être tenu au courant sur comment ça va être diffusé, mais les gens vont pouvoir le voir cet été et les réalisateurs songent à l’envoyer dans des festivals », mentionne le chanteur de la formation qui existe depuis 2012.

Un aperçu du documentaire en question est disponible depuis samedi sur la page Facebook d’Orloge Simard.

Le groupe sera d’ailleurs chez lui le 1er février à 20 h 30 à l’Agora du village portuaire dans le cadre du Festi-Frette.