Noémie Gauthier a reçu le prix jeunesse lors de la dernière édition du Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean pour le premier tome de sa série <em>Terminal</em>.
Noémie Gauthier a reçu le prix jeunesse lors de la dernière édition du Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean pour le premier tome de sa série <em>Terminal</em>.

Un deuxième livre en librairies pour Noémie Gauthier de Saguenay

Myriam Arsenault
Myriam Arsenault
Initiative de journalisme local - Le Quotidien
Les lecteurs peuvent depuis jeudi retrouver le deuxième tome de la série Terminal de la jeune auteure de Saguenay, Noémie Gauthier. C’est celle qui, d’ailleurs, a récemment été primée au Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean pour le premier livre de cette trilogie.

Noémie Gauthier est une jeune auteure de 22 ans qui est née à Chicoutimi. Elle a récemment reçu le prix jeunesse, au Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean pour le premier tome de sa série Terminal. Le deuxième livre vient tout juste d’être publié en librairies.

La jeune femme gravite entre Saguenay et Québec, étudie le design graphique à l’Université Laval, mais dans ses temps libres, écrit des romans. Elle a d’ailleurs déjà fait un certificat en création littéraire.

En secondaire 5, elle avait commencé à écrire le premier tome de Terminal, qu’elle a terminé dans l’année. Elle a ensuite mis sur papier les deux autres tomes de la trilogie.

« Quand j’ai commencé, j’avais plusieurs idées de scénarios, ça me tournait dans la tête pas mal. Quand j’écoutais de la musique, j’avais beaucoup d’idées. Un jour, je me suis décidé à mettre ça sur papier pour me vider la tête et finalement je n’ai pas arrêté », admet Noémie en riant, dans un entretien téléphonique avec Le Quotidien.

Elle a ensuite pris ses manuscrits et les a envoyés à différentes maisons d’édition. Un proche lui a suggéré les Éditions du Bouclier de Saguenay, qui venaient de voir le jour. L’auteure a tout de suite remarqué que la ligne éditoriale concordait avec ses écrits et a décidé de leur envoyer ses trois tomes d’un coup. « Je me sentais assez audacieuse. Ils m’ont rappelé une semaine plus tard pour me dire qu’ils étaient très intéressés », se réjouit-elle.

Elle ne s’attendait pas à la charge de travail qu’il y a entre le premier jet et la publication. Son premier jet n’a d’ailleurs plus aucun rapport avec ce qui a été publié, assure-t-elle, ce qui démontre la tâche énorme de rectification et de réécriture qu’elle a faite. Mais elle est très fière du résultat final.

L’auteure a déjà commencé à plancher sur le tome ultime de Terminal. Elle sait qu’un travail énorme l’attend, mais espère qu’il verra le jour assez rapidement. La Saguenéenne avoue également avoir d’autres projets.

« C’est sur que j’ai d’autres projets en tête. J’ai plusieurs idées de romans de commencées, mais j’ai de la difficulté à me concentrer sur quelque chose tant que ma trilogie n’est pas terminée. J’ai hâte de voir, quand je vais avoir terminé, ce que je vais faire », admet-elle.

Terminal

Terminal retrace l’histoire d’un groupe d’amis qui, six ans après que la Terre ait été envahie par des extraterrestres, cherchent à trouver un refuge. C’est ce qui les mènera vers des bases militaires souterraines, où ils doivent apprendre à survivre, s’adapter et changer de vie complètement. Le sentiment de sécurité qu’ils y ressentiront ne restera pas indéfiniment.

Le deuxième tome est en librairie depuis le début de la semaine. Un lancement en ligne a été organisé le 5 novembre prochain. Tout le monde y est le bienvenu. L’auteure et son éditeur, Janusz Jaworski, présenteront leurs plus récents livres. Noémie promet également de l’animation et quelques surprises.

Le deuxième tome de la série <em>Terminal</em>, <em>Incassable</em>.