Il y en avait pour tous les goûts au Salon du disque de Saguenay.

Un autre beau succès pour le Salon du disque

Un peu comme ils l’avaient prévu, les organisateurs du Salon du disque de Saguenay, Mélanie Villeneuve et Steve Dallaire, ont vu l’événement connaître un autre beau succès, samedi, au sous-sol de l’église Saint-Isidore de Rivière-du-Moulin.

Un peu comme ils l’avaient prévu, les organisateurs du Salon du disque de Saguenay, Mélanie Villeneuve et Steve Dallaire, ont vu l’événement connaître un autre beau succès, samedi, au sous-sol de l’église Saint-Isidore de Rivière-du-Moulin.

Lors de notre passage sur l’heure du dîner, la foule était nombreuse pour ce rassemblement du vinyle, qui n’était finalement pas qu’une simple mode appelée à s’essouffler. La troisième édition de l’événement était en voie de battre des records d’achalandage.

« À cette heure, on a reçu plus de monde qu’on en avait vu lors des deux premières éditions, a observé Steve Dallaire. C’est un succès sur toute la ligne et on est tellement content. Il y a un engouement encore plus grand qu’il y a deux ans. Le monde achète de tout, c’est incroyable. Je pense qu’on a atteint notre apogée. »

Steve Dallaire et Mélanie Villeneuve, les organisateurs du Salon du disque de Saguenay, étaient comblés par l’engouement qu’a connu l’événement.

De nombreux commerçants étaient installés et il y en avait pour tous les goûts. Des disques à cinq dollars ou à 200 $, tous les amateurs étaient comblés. « Je peux vous dire que si quelqu’un vient ici avec un budget de 2000 $, il peut le passer en 20 minutes », a assuré Steve Dallaire, ajoutant qu’il avait vu des personnes de tous les âges fouler le sous-sol de l’église.

La popularité du vinyle semble également avoir des répercussions sur d’autres outils de diffusion musicale plus rudimentaires.

« On se rend compte que la vague de popularité du vinyle entraîne le retour de la cassette, a fait remarquer Mélanie Villeneuve. On ne voyait pas ça dans les dernières années. »