Victor Wainwright était en pleine forme, mercredi soir, alors qu’il présentait les plus grands succès de son plus récent album éponyme.

Tout en énergie pour Victor Wainwright & The Train

Les amateurs de blues pur et dur étaient conquis, mercredi soir, au Dôme La Capitale du Festival jazz et blues de Saguenay. Les vétérans Victor Wainwright & The Train étaient en pleine forme alors qu’ils présentaient les plus grands succès de leur plus récent album éponyme, nommé aux derniers Grammy Awards.

Dans une ambiance intime, une foule nombreuse et dense attendait patiemment le célèbre chanteur et claviériste né en Georgie, ainsi que ses compagnons. Un incontournable du festival, le groupe compte quatre participations à l’événement dans les dernières années.

Victor Wainwright est monté sur la scène, acclamé par les spectateurs. Il leur parlait comme s’ils étaient de vieux amis. Il a rapidement pris le micro, pour leur souhaiter la bienvenue.

C’était la quatrième fois que le groupe américain Victor Wainwright & The Train se présentait au Festival jazz et blues de Saguenay. Les membres du groupe ont encore une fois tout donné sur la scène, au plaisir du public.

Plusieurs avaient remarqué un changement majeur sur le physique du chanteur. Il a avoué que tous les membres de son groupe avaient perdu, ensemble, un total de 200 livres, depuis leur dernière venue. C’est avec cette affirmation, qui lui a valu un tonnerre d’applaudissements, qu’il a introduit son succès I’ll Start Tomorrow.

Dès les premières notes, on peut voir que le groupe n’en est pas à sa première performance. Énergie, émotions, talent, tout y était. Les deux bassistes, le batteur ainsi que le chanteur et claviériste mettaient tout leur cœur sur la scène, pour le plaisir de tous.

Ils ont ensuite enchaîné avec des chansons telles que Wiltshire Grave et Thank You Lucille. Avant chacune d’elle, Victor Wainwright expliquait au public d’où provenaient les morceaux et se confiait sur sa vie. Les spectateurs ont pu notamment apprendre que c’est grâce à sa famille que le chanteur a commencé à faire de la musique et que Thank You Lucille avait été écrite à la suite du décès de B.B. King, qui avait donné ce nom à sa guitare.

Victor Wainwright était en pleine forme, mercredi soir, alors qu’il présentait les plus grands succès de son plus récent album éponyme.

Le groupe souhaitait engager le public au maximum lors de sa performance et le chanteur posait souvent des questions. À un certain moment, les musiciens ont même commencé à jouer une chanson et c’était au public de deviner de quel morceau il s’agissait.

Le chanteur à la voix rocailleuse et les performances solos de ses acolytes n’ont certainement pas déçu les Saguenéens. D’ailleurs, ils étaient plusieurs à avoir accepté l’invitation, alors que le spectacle était gratuit.