Tintin, d'hier à aujourd'hui

L’information dévoilée dans la page voisine, à l’effet que La Pulperie présentera bientôt une exposition intitulée Le monde de Tintin, éveille de doux souvenirs. Ceux qui sont assez âgés pour avoir visité Le musée imaginaire de Tintin, une autre production inspirée par l’oeuvre de Hergé, se demandent encore en vertu de quel miracle elle a abouti de ce côté-ci du Parc des Laurentides.

Il s’agissait d’une grosse affaire. Conçue par la Société des Expositions du Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, cette exposition s’était promenée à Bordeaux et Paris avant d’aboutir à Montréal à l’été 1980. Même dans la Métropole, on en avait fait tout un plat. C’est ce dont témoigne le dossier qui avait été publié dans le cahier des arts de La Presse, qui lui avait accordé les honneurs de sa une.

L’approche préconisée par les responsables de cette exposition était originale. Il s’agissait de rassembler des objets tirés du monde réel, des objets qui ont, ou auraient pu, inspirer l’auteur des aventures de Tintin. Ce n’est pas lui qui a créé la statuette péruvienne qui figure dans L’oreille cassée, en effet, pas plus que la momie de Rascar Capac qui, longtemps, a hanté les petits lecteurs des 7 boules de cristal.

La présence de cette exposition à Chicoutimi étant encore plus improbable en raison des installations physiques dont disposait le musée. Niché à l’intérieur du Cégep de Chicoutimi, il devait composer avec des espaces qui ne ressemblaient guère aux salles disponibles à La Pulperie. Malgré tout, il a été envahi par les visiteurs, si bien que le passage du Musée imaginaire de Tintin compte parmi les événements culturels les plus importants de son temps.

On notera tout de même, en esquissant un sourire, ce commentaire émis par le concepteur de l’exposition, Michel Baudson, dans l’album souvenir qui l’accompagnait. «Tintin ne s’expose pas. (...) On ne peut, sans absurdité, plaquer sur des cimaises des planches de bandes dessinées», avait-il décrété. Parions que les gens qui exploreront Le monde de Tintin, dans quelques mois, épouseront un point de vue différent.