Thomas Croft se présente dans la catégorie auteur-compositeur-interprète au Festival de la chanson de Saint-Ambroise, pour la deuxième année consécutive.

Thomas Croft au Festival de la chanson de Saint-Ambroise: entre Ricky Martin et Gilles Vigneault

La prestation de Thomas Croft pour le dîner chantant du Festival de la chanson de Saint-Ambroise, jeudi, était attendue avec impatience. Le jeune homme de Chicoutimi avait marqué les esprits la veille en déchirant accidentellement ses pantalons sur scène en faisant la chorégraphie qui accompagnait une de ses pièces.

Lors de ce court concert, Thomas Croft a présenté ses créations qui se vivent dans le moment présent et qui laissent la belle part aux mots et aux histoires.

« C’est entre Ricky Martin et Gilles Vigneault, entre la musique et l’humour. Je me sers de la musique comme procédé humoristique. Ça donne des chansons de tous les styles. Je ne fais pas juste du pop, du country, du guitare-voix. Je pousse la chanson dans un gag ou dans une idée que j’aime », explique-t-il après sa courte performance.

Les sujets abordés par Thomas Croft sont variés. Il chante à propos d’un homme qui doit faire davantage d’exercice et il décline de mille et une façons le thème de La Guerre des étoiles pour créer une chanson d’amour.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Il s’est aussi lancé dans une pièce improvisée.

Faisant monter une personne sur scène, le président du festival, Harold Lévesque, sur lequel il est tombé par hasard, Thomas Croft a poussé une composition conçue sur le vif en lui posant quelques questions.

« Il faut que chaque ligne ait une joke, que chaque ligne soit importante », résume le musicien.

Thomas Croft en est à sa seconde participation. L’an dernier, il a remporté un prix qui lui a permis de chanter pendant la dernière édition du Festival international des Rythmes du Monde.

Après avoir posé quelques questions à ce spectateurs, Thomas Croft a poussé une chanson improvisée.

« J’ai eu le fun de ma vie aux Rythmes. C’est une belle vitrine, il y avait plein de monde. C’est une belle scène. J’arrive avec de quoi qui est quand même non conventionnel, mais ç’a été bien reçu ».

Carte de visite

Il aimerait profiter de l’élan donné par les deux événements pour enregistrer quelques pièces et avoir une carte de visite de qualité professionnelle. « Le show que ça crée, c’est une bibitte. Ce n’est pas du théâtre, de la musique, ou de l’humour, mais c’est les trois en même temps. J’aimerais ça le produire et trouver des places pour le présenter. Ça aurait sa place dans un festival comme le Zoofest », estime le chanteur.