1992: Daniel Bélanger —  L’auteur-compositeur-interprète fait paraître cette année-là son premier album, <em>Les insomniaques, </em>incluant le succès foudroyant obtenu avec <em>Sèche tes pleurs.</em>
1992: Daniel Bélanger —  L’auteur-compositeur-interprète fait paraître cette année-là son premier album, <em>Les insomniaques, </em>incluant le succès foudroyant obtenu avec <em>Sèche tes pleurs.</em>

Télé: l’année de Daniel Bélanger

La Presse Canadienne

CETTE ANNÉE-LÀ 1992: Daniel Bélanger —  L’auteur-compositeur-interprète fait paraître cette année-là son premier album, Les insomniaques, incluant le succès foudroyant obtenu avec Sèche tes pleurs. Dans un autre registre, on se remémore 1992 avec une chanson du groupe Les B.B. revisitée par Adèle Trottier-Rivard et Nic Basque (Plants And Animals). 1992, c’est aussi l’année de Requiem pour un beau sans-coeur, film de Robert Morin mettant en vedette Gildor Roy, qui y incarne un dangereux psychopathe avec qui Marc Labrèche s’entretient de façon... intimiste! En 1992, Émilie Perreault, Simon Boulerice et Fred Savard regardent allègrement du cinéma sur VHS! Ils se remémorent d’ailleurs trois titres qui les ont marqués chacun à leur manière. En 1992, Pol Pelletier écrivait et interprétait seule son spectacle Joie, le premier volet de ce qui allait devenir une trilogie marquante. Tout ça, en plus des parodies virales de Marc Labrèche. 1992, ça semble hier? C’était il y a près de 30 ans! Samedi le 17 octobre à 20h sur les ondes de Télé-Québec.

POINT DOC —  Le retour des envahisseurs invisibles   Comme la vie n’est pas qu’une tournée mondiale, ni un parcours en chansons, on change de registre avec un documentaire sur les suceurs de sang. Punaises, poux et tiques, notamment. À eux seuls, ces mots font frissonner. Pourtant, malgré les silences honteux de ceux qui font face à ces horribles bestioles, les punaises envahissent les appartements et les lieux publics du centre-ville de Montréal à une vitesse foudroyante, les poux se multiplient tout aussi rapidement, et les tiques pullulent, laissant leur lot de drames dans leurs sillons. Les scientifiques expliquent le retour de ces parasites en accusant le réchauffement climatique, certains changements dans notre mode de vie, mais aussi, les mutations génétiques de ces envahisseurs. Lundi le 19 octobre à 20h à Télé-Québec.

UNFORGOTTEN: LE PASSÉ OUBLIÉ —  Une pause des documentaires et des variétés? Voici le premier épisode de cette nouvelle fiction où un corps décomposé est retrouvé dans une valise enfouie au fond d’une rivière. Selon le médecin légiste, la victime est décédée d’un coup de couteau au thorax. Grâce à la montre retrouvée dans la valise, les enquêteurs-vedettes identifient la victime: il s’agit d’un homme porté disparu il y a 25 ans, en 1990. Sa veuve, inspectrice dans la police, remariée depuis, a un fils de 31 ans qui avait 5 ans à l’époque de la disparition de son père. Sur cette prémisse, on part à l’aventure les mardis, à compter du 20 octobre à 21h sur les ondes de Télé-Québec.

DES FAMILLES COMME LES AUTRES —  Côté famille, cette semaine, l’animatrice Guylaine Guay s’intéresse à l’intégration d’un enfant à besoins particuliers au sein d’un camp de jour régulier, et aborde l’ABC d’une fiducie testamentaire. Comme invitée, Laure Waridel, éco-sociologue et maman d’un enfant aux besoins particuliers, partage sa vision d’un monde plus juste et bienveillant. Mardi le 20 octobre à 20h, sur AMI-Télé.

CORDE RAIDE —  Cette semaine, Alexandre Barrette, Mélanie Ghanimé et Charles Beauchesne osent présenter des numéros d’humour sur les lesbiennes devant la journaliste Judith Lussier, la chanteuse Roxane Bruneau et la chroniqueuse Eugénie Lépine-Blondeau, toutes trois homosexuelles. Les humoristes sauront-ils esquiver les trop faciles clichés? C’est ce que nous dira ce panel formé de trois femmes qui ont autant de verbe que de panache. À voir mercredi le 21 octobre à 20h30 sur Z.

FILLE DE TUEUR? —  Les investigations sur les vieux crimes non résolus captivent toujours autant. Ici, on relate l’histoire du petit Gilles Leblanc qui, en septembre 1971, fut assassiné à l’âge de 10 ans après une demande de rançon non remise. À l’époque, un dénommé Jean-Guy Pelland avoue avoir enlevé l’enfant, mais affirme que le meurtrier est Germain de Sève. À l’époque, ce dernier est reconnu coupable lors d’un premier procès, et acquitté lors d’un second. Cinquante ans après les faits, Stéphanie de Sève, la fille de Germain, reprend l’enquête pour répondre à cette question qui la hante: est-elle la fille d’un tueur ou celle d’un homme innocent victime d’une chasse au coupable? Vendredi le 23 octobre à 21h sur Canal D.

COVID19: COUVRIR UNE PANDÉMIE —  Si vous avez manqué ce documentaire diffusé pendant le week-end de l’Action de grâce, la plateforme Tou.tv vous offre de vous reprendre en tout temps. Rien dans l’actualité, depuis le 11 septembre 2001, n’a mobilisé aussi longtemps et intensément les professionnels de l’information que la première vague de la pandémie COVID-19. Quelques-uns de ceux et celles qui, à Radio-Canada, ont relevé ce défi au quotidien pendant des semaines, racontent comment ils ont vécu cette période. On découvre notamment que plusieurs journalistes-vedettes ont oeuvré en partageant les inquiétudes de milliers de Québécois pour leurs proches. Gratuit pour tous sur Ici Tou.tv.