Guillaume Thibert et Sara Létourneau forment Stellaire. Ils lanceront leur premier album le 27 mai prochain, dans le cadre du Festival des musiques de création de Jonquière, alors qu'ils seront en spectacle au Café-Théâtre Côté-Cour.

Stellaire, un duo tout sauf banal

Deux artistes polyvalents qui s'unissent pour un projet musical, ça donne un ensemble tout sauf banal. Guillaume Thibert et Sara Létourneau ont marié leurs aptitudes pour créer Stellaire, un duo qui propose non seulement de la musique, mais des expériences musicales au public, en utilisant notamment le téléphone cellulaire des spectateurs pour transmettre des sons.
Comédienne et auteure-compositrice-interprète, Sara Létourneau se démarque également en art visuel et en art performance. Guillaume Thibert est quant à lui musicien, compositeur, concepteur sonore au cinéma et au théâtre et directeur du Centre d'expérimentation musicale.
Il y a environ deux ans, les deux artistes ont concrétisé la volonté de travailler ensemble qui les habitait depuis une dizaine d'années déjà.
Stellaire, un projet de chanson pop francophone onirique et planante, est né de leur union.
Sara Létourneau écrit les textes. C'est aussi elle qui les chante. Ensemble, ils composent et arrangent la musique.
Leurs performances sont caractérisées par l'utilisation de différents objets, notamment une boîte à musique, un walkie-talkie, des cloches, des objets de percussion, une radiocassette et d'autres encore.
« J'aime les choses qui ont un côté éclaté », affirme Sara Létourneau.
Ils ont aussi eu l'idée d'utiliser le téléphone cellulaire des spectateurs pour diffuser des sons lors de leurs prestations musicales, afin de faire vivre au public une expérience différente. Pour se faire, Guillaume Thibert a mis au point une application Web.
« Chaque téléphone diffuse des trucs différents. Le cellulaire est quelque chose d'intime sans lequel on ne quitte jamais la maison. On l'utilise. On envoie des sons, de la musique, des mots, des phrases dans les téléphones », énumère l'auteure-compositrice-interprète.
« Des fois, c'est aussi des paysages sonores », ajoute Guillaume Thibert. « Ça crée un effet ''surround'' autour des spectateurs. » Jusqu'à présent, le duo a proposé quelques prestations devant des publics d'au plus quelques dizaines de personnes. « On pourrait faire la même chose avec 1000 personnes », assure Guillaume Thibert. « C'est l'fun de pouvoir émerveiller les gens. On réussit à créer quelque chose d'intime, un moment qu'on vit en groupe », affirme le musicien. « Il y a aussi un côté chorégraphique, un aspect homme-orchestre. Il y a l'idée de performance. On propose quelque chose de théâtral, de scénique. On peut donner accès à plusieurs versions d'une même chanson », décrit-il.
« Malgré les ajouts, ça reste de la musique électro folk accessible », assure Sara Létourneau. « On fait quelque chose qui n'est pas statique, on veut créer des surprises. »
Le 2 mars, le duo offrira une performance d'environ 25 minutes dans le cadre du vernissage de l'exposition de James Kerr à la galerie d'art La Corniche de Chicoutimi.
Le duo lancera son premier album le 27 mai prochain, dans le cadre du Festival des musiques de création de Jonquière. Stellaire sera en prestation au Café-Théâtre Côté-Cour.