Clermont Boivin, un fan de la première heure, a regardé Les derniers Jedi en compagnie de son garçon et de sa fille.

«Star Wars»: les fans répondent à l’appel

C’était Noël avant le temps, jeudi, pour les fans de Star Wars qui attendaient avec impatience la sortie du huitième épisode de la saga culte, Les derniers Jedi. Les salles du Cinéma Odyssée de Chicoutimi étaient bondées, rassemblant autant des jeunes que des fans de la première heure.

L’arrivée en salle du huitième épisode n’a cependant pas suscité le même engouement que le précédent, Le Réveil de la force, en 2015. Le film marquait alors le retour au grand écran de la saga, 10 ans après la sortie du dernier long-métrage de la deuxième trilogie.

Après toutes ces années d’attente, plusieurs fans fébriles s’étaient alors déguisés pour assister à ce premier film produit par Disney, après que le géant du divertissement ait racheté Lucasfilm en 2012, la société de production du créateur de Star Wars, Georges Lucas.

Jeudi, si la foule était présente, les déguisements avaient cependant été laissés dans le garde-robe. De nombreuses personnes avaient toutefois pris la peine de revêtir un chandail rappelant l’un des personnages ou l’un des films du populaire univers de science-fiction. 

Un rendez-vous familial

Petits et grands avaient tous aussi hâte de découvrir Les derniers Jedi. Pour plusieurs, la passion a été transmise de génération en génération, le premier épisode ayant pris l’affiche en 1977.

C’est le cas de Clermont Boivin, qui assistait à la première avec son garçon et sa fille. « C’est une série que je suis depuis mon enfance, depuis que je suis très, très jeune. J’ai eu tout ce qu’il a pu y avoir comme jouet Star Wars, comme toutous, etc., a-t-il souligné. J’ai toujours suivi ça et c’est sûr que c’était très important pour moi d’être ici ce soir pour la première ! »

Pour Alain Larouche, assister aux soirs de première des films de Star Wars est une tradition familiale. « C’est à cause de mon père que je suis ça, a indiqué celui qui a avoué ne pas être le plus grand fan, mais qui dit néanmoins apprécier les films. Je m’attends à ce qu’il soit meilleur que les autres. » Comme plusieurs autres spectateurs, il s’était procuré des verres thématiques et un plat de maïs soufflé à l’effigie du sympathique droïde BB-8.

Certains spectateurs ont même voulu immortaliser leur soirée en prenant un égoportait en groupe devant les grands panneaux promotionnels du film, positionnés de chaque côté de l’entrée du corridor qui mène aux salles de cinéma.

« On suit ça depuis qu’on est petits, ce sont nos parents qui nous ont montré les films ! », a partagé Félix Delorme qui assistait à la représentation de 19 h 35 avec quatre de ses amis. Les jeunes — tous étudiants en Arts et technologie des médias, sauf un — avaient des attentes différentes par rapport au film, certains ayant moins apprécié Le Réveil de la force et l’orientation donnée par Disney à la saga.

Adrien Lala, Vincent Bellemare, Félix Delorme, Alexis Tremblay et Gabriel Pagé ont immortalisé leur soir de première en prenant un égoportrait devant l’un des grands panneaux promotionnels du film, au Cinéma Odyssée de Chicoutimi.
Pour Alain Larouche, assister aux premières des nouveaux épisodes de Star Wars avec son père est une tradition familiale.