Coordonnatrice Art et culture à la ville d’Alma, Manon Pilote s’associe à Festirame pour annoncer la création d’un événement baptisé «Reste chez vous, on arrive!». Il donnera lieu à six spectacles déambulatoires tenus dans les quartiers de la municipalité, une série qui débutera le 2 juillet. 
Coordonnatrice Art et culture à la ville d’Alma, Manon Pilote s’associe à Festirame pour annoncer la création d’un événement baptisé «Reste chez vous, on arrive!». Il donnera lieu à six spectacles déambulatoires tenus dans les quartiers de la municipalité, une série qui débutera le 2 juillet. 

Six spectacles dans les quartiers d’Alma cet été 

Six fois, au cours de l’été, des quartiers de la ville d’Alma seront le théâtre de spectacles déambulatoires. Donnés par un maximum de deux artistes installés sur une remorque, ils permettront aux citoyens d’y assister sans avoir à se déplacer. Il suffira de sortir de sa maison pour profiter de cette activité menée conjointement par la municipalité, de même que Festirame.

«Vu qu’il n’y aura aucun festival et que le dernier spectacle en salle remonte au mois de mars, nous offrirons quelque chose de différent pour mettre de la joie dans le coeur des gens. On va passer devant les maisons et les tracés ont été planifiés avec l’idée qu’un maximum de personnes en profitent», souligne Manon Pilote, coordonnatrice Art et culture à Alma.

Chacune des performances durera deux heures et, comme on souhaite éviter les attroupements, eu égard aux normes sanitaires, elles seront diffusées via la page Facebook de Ville d’Alma SPECTACLES. Le quartier ciblé cette semaine-là, ainsi que le nom de la tête d’affiche, seront dévoilés dans les jours précédents.

Ce qu’on peut confirmer, pour l’heure, c’est que la série baptisée «Reste chez vous, on arrive !» commencera le 2 juillet. D’autres spectacles auront lieu les 9, 11 et 16 juillet, ce qui correspond au moment où on prévoyait tenir la nouvelle édition de Festirame, puis les 13 et 20 août. La musique résonnera à compter de 18h.

«Les artistes ont été sélectionnés et nous nous sommes assurés qu’ils soient autonomes, en ce sens qu’il pourront s’accompagner sans problème. Il y a du monde de la région, des noms connus, des personnes issues de la relève et d’autres qui sont bien établies. Des tests ont été réalisés la semaine passée, à Montréal, et ça s’est révélé positif», précise Manon Pilote.

Ce sont des artistes, justement, qui ont soumis l’idée de ces sorties estivales. Le concept a tout de suite plu, mais il a fallu près deux mois pour attacher les fils, notamment au chapitre de la sécurité. Précisons que les enfants n’ont pas été oubliés, puisque des amuseurs publics suivront le cortège musical.

«C’est le même principe que le camion de crème glacée qui, jadis, faisait le tour de la ville», indique Manon Pilote. Elle croit que les spectacles produiront le même genre d’émerveillement, une folie douce qui aura le mérite supplémentaire d’adresser un pied de nez à la pandémie.