Shauit lance la saison des spectacles au Vieux-Couvent de Saint-Prime.

Shauit lance la saison au Vieux-Couvent de Saint-Prime

L’honneur de démarrer la saison hivernale 2019 de concerts du Vieux-Couvent de Saint-Prime revient à Shauit, un auteur-compositeur-interprète de Maliotenam, sur la Côte-Nord. Plus qu’un simple spectacle, ce premier rendez-vous réunit, en plus du musicien, deux artistes de la région, Émilie Desmeules et Sonia Robertson, et veut créer des liens entre les nations.

Pour la directrice générale de la Corporation du Bedeau, Marie-Ève Guy, il est important que les habitants de la municipalité de Saint-Prime essaient de collaborer plus fréquemment avec Mashteuiatsh, ce voisin avec lequel elle pourrait dialoguer davantage. La corporation tente donc de fabriquer des ponts depuis les trois dernières années.

Le projet qui culmine le 18 janvier a débuté cet automne. «On a jumelé des classes d’enfants des Premières nations avec des classes de Saint-Prime, pour qu’ils travaillent ensemble», explique-t-elle.

L’artiste fait deux représentations, une le 17 janvier pour les jeunes et le 18, ouverte au grand public.

La réserve des premiers instants a vite laissé sa place à une amitié. «Les jeunes étaient gênés lors de la première rencontre, mais dès la deuxième, ils jasaient et s’échangeaient des numéros de téléphone», raconte Mme Guy, en précisant que des élèves des écoles primaires et secondaires de Saint-Prime et Mashteuiatsh ont été impliqués dans l’aventure.

Technique artisanale

L’idée, dans ce projet, était de tisser des liens au propre comme au figuré. Dans les faits, les deux nations voisines ont appris la technique de l’ornementation artisanale de vêtements et de travail manuel. «Les participants ont travaillé sur des pièces de feutre d’environ un pied et demi. Ils ont appris à mouiller, battre et frotter, en travaillant avec des matériaux comme les poils de castor et les plumes», explique Marie-Ève Guy.

Les jeunes élèves ont donc fait une oeuvre collective, en collaborant entre eux et qui sera présentée au grand public vendredi le 18. Tous les morceaux seront joints les uns aux autres, dans une sorte de courtepointe. C’est cette oeuvre qui sera présentée lors d’un vernissage. Le tout a été supervisé par les artistes Émilie Desmeules et Sonia Robertson.

Influences

Du côté musical, une première prestation de Shauit pour le jeune public aura lieu le jeudi 17 janvier.

Le lendemain, le Vieux-Couvent sera l’hôte du vernissage de cette oeuvre et du spectacle grand public de Shauit. Les pièces de Shauit s’inspirent de la musique traditionnelle autochtone. Il y a un mélange des influences folk, country, rock et reggae. L’artiste chante en français, anglais, créole, et en innu.