Sébastien Pilote était accompagné des acteurs Karelle Tremblay et Pierre-Luc Brillant pour la présentation de son film La disparition des lucioles au Festival international du film de Karlovy Vary.

Sébastien Pilote revient gonflé à bloc

Sébastien Pilote revient enthousiaste de la République tchèque. La réaction du public de la 53e édition du Festival international du film de Karlovy Vary pour La disparition des lucioles laisse présager le meilleur pour l’avenir du nouveau long métrage du réalisateur saguenéen.

La disparition des lucioles a eu droit à un bel accueil à Karlovy Vary. Le troisième long métrage de Sébastien Pilote, tourné entièrement à Saguenay, a été présenté à trois reprises dans le cadre du festival de cinéma, un des plus vieux et des plus importants au monde.

« Dès notre arrivée, la veille du début des projections, on a appris que toutes nos séances affichaient complet », raconte Sébastien Pilote, au cours d’un entretien téléphonique à partir de Paris, où il passe quelques jours avant son retour au Québec.

Sébastien Pilote revient enthousiaste de son passage au Festival international du film de Karlovy Vary où son troisième long métrage, La disparition des lucioles, a reçu un accueil chaleureux.

Sébastien Pilote était accompagné des acteurs Karelle Tremblay et Pierre-Luc Brillant, de même que d’une représentante des Films Séville.

« On a été bien accueillis. Sur le tapis rouge, on a été traités comme des vedettes. Pierre-Luc et Karelle ont signé plusieurs autographes. »

Ils ont assisté aux deux premières représentations du film. L’équipe n’était pas conviée à la dernière représentation, prévue mardi.

Le film a été présenté le samedi 30 juin, premier jour de compétition, dans la plus grande salle du festival, qui contient 1300 places.

« Le public a bien réagi au film. On a même eu une ovation en fin de représentation. Il y a eu un beau ‘‘buzz’’ autour du film. On a entendu de bons commentaires. »

Sébastien Pilote était accompagné des acteurs Karelle Tremblay et Pierre-Luc Brillant pour la présentation de son film La disparition des lucioles au Festival international du film de Karlovy Vary.

Le lendemain, La disparition des lucioles était projeté dans une salle de l’hôtel Pupp de quelque 500 places, l’endroit même où ont été tournées des scènes du James Bond Casino Royale. « C’est un vieux théâtre magnifique. La salle était pleine ! Le public du festival est jeune et dynamique. C’était parfait pour lancer le film. »

Une quinzaine d’étudiants en cinéma de l’Université du Québec à Montréal faisait partie du public.

« C’était l’fun de voir des Québécois dans la salle. Le film était présenté en français, avec des sous-titres en anglais, et en tchèque. Il y a certains trucs qu’on ne peut pas faire passer en langue étrangère. On a pu rencontrer les étudiants après, et ils ont eu de belles réactions. Je pense qu’ils ont aimé le film. »

La disparition des lucioles a été présenté dans des salles combles tout au long du Festival international du film de Karlovy Vary

Sébastien Pilote est heureux de l’accueil reçu, lui qui a voulu faire un film plus grand public que Le vendeur et Le démantèlement.

« Je savais que le film était plus populaire. Ça fait plaisir de voir la réaction des gens et de constater qu’ils ont beaucoup aimé Karelle Tremblay. Les gens ont vraiment bien réagi. Il y a de l’humour dans le film, et je savais que les gens réagiraient. Les gens du festival ont dit que le film a été très bien reçu. On a eu un super accueil. »

Même s’il est encore tôt, Sébastien Pilote affirme que la présence du film au festival pourrait avoir des suites. « D’autres festivals se sont manifestés. On a eu d’autres invitations. »

Sortie au Québec
Pour l’instant, toutefois, il se concentre sur la sortie du film au Québec, prévue le 21 septembre.

« C’était un beau test. Maintenant, il faudra voir comment ça va se passer au box-office au Québec. J’ai bon espoir que les gens pourront être au rendez-vous, que le bouche-à-oreille va être bon. »