La disparition des lucioles, qui met notamment en vedette Karelle Tremblay et Pierre-Luc Brillant, a été entièrement tourné à Saguenay à l’été 2017.

Sébastien Pilote présentera son film en République tchèque

La disparition des lucioles du cinéaste Sébastien Pilote sera présenté en compétition officielle au Festival international du film de Karlovy Vary en République tchèque. Le Saguenéen se rendra sur place à la fin du mois de juin pour y présenter, en première mondiale, son troisième long métrage entièrement tourné à Saguenay.

« C’est une belle nouvelle, surtout le fait d’être présenté en compétition officielle. C’est un festival très important en Europe. Je suis content. D’autant plus que c’est de plus en plus difficile de s’inscrire dans des manifestations majeures puisqu’il n’y a pas énormément de gros festivals », affirme Sébastien Pilote au cours d’une entrevue téléphonique. 

Le Festival international du film de Karlovy Vary est l’un des plus vieux festivals au monde. Il est classé parmi les plus importants du circuit international et considéré comme l’événement cinématographique le plus influent de l’Europe centrale et de l’Est.

Sébastien Pilote est allé à Karlovy Vary avec Le démantèlement, mais c’est la première fois qu’il y présente un film en compétition officielle. « Les films présentés doivent être projetés en première mondiale. J’y avais présenté Le démantèlement après Cannes », explique le réalisateur.

« C’est un festival qui m’a impressionné par son public. La salle est énorme pour le volet compétition. C’est aussi un public très jeune, très vivant. Ça fait du bien de voir la jeunesse au cinéma. »

La 53e édition du Festival international du film de Karlovy Vary se déroulera du 29 juin au 7 juillet 2018. Sébastien Pilote y passera quelques jours. Son film sera présenté à quelques reprises, notamment en tout début de festival, le samedi 30 juin. 

Le festival tchèque servira de rampe de lancement au film qui met en vedette Karelle Tremblay, Pierre-Luc Brillant, Luc Picard, François Papineau et Marie-France Marcotte. « Au départ, je visais Cannes, mais ça n’a pas fonctionné. Je suis content parce que Karlovy Vary est le premier dans le calendrier après Cannes. C’est une belle plateforme pour vendre le film. C’est aussi intéressant que le public test ne parle pas français. »

La bande-annonce de La disparition des lucioles a été dévoilée la semaine dernière. « Ç’a cartonné puisque sur le site des Films Séville, le distributeur, on a enregistré plus de 70 000 vues en 24 heures. C’est beaucoup. » Le réalisateur a aussi reçu plusieurs commentaires positifs à la suite du dévoilement des premières images. « L’objectif de la bande-annonce est de donner le goût aux gens de voir le film. Je crois que c’est réussi. »

La sortie de La disparition des lucioles est prévue à l’automne sur les écrans québécois.