Le Sentier des artistes a été inauguré à Sainte-Hedwidge.

Saint-Hedwidge, un village d'artistes

Sainte-Hedwidge mise sur l’art. Le village de quelque 800 âmes vient d’inaugurer son Sentier des artistes mettant en vedette les sculptures de Léon Bouchard et les toiles de Michel Tanguay. Deux artistes hedwidgiens reconnus.

Décédé en 2012, le sculpteur était l’un des plus grands artistes en art populaire du pays. Ses oeuvres en pierre se retrouvent un peu partout, notamment au Musée canadien des civilisations à Gatineau. Mais une quinzaine de sculptures trônent désormais dans le sentier situé au coeur du village de Sainte-Hedwidge. Une vaste opération pour déménager ces oeuvres de son domaine Le Petit Bonheur, un musée à ciel ouvert en forêt, a d’ailleurs été menée dans les derniers mois. 

« Notre père aurait été déchiré de voir partir ces œuvres de l’endroit où elles ont été créées. Ça aurait été une décision difficile pour lui à prendre. Mais comme tout artiste, il veut que ses oeuvres soient diffusées, vues. Et dans ce sentier, en plein coeur du village, ses sculptures seront vues par plus de gens que si elles étaient restées sur le lot à bois », commente Martin Bouchard, un des fils du sculpteur, en parlant de la démarche de don d’oeuvres.

Le Sentier des artistes de Sainte-Hedwidge met en vedette les sculptures de Léon Bouchard et les toiles de Michel Tanguay.

Originaire de Roberval, mais Hedwidgien d’adoption, le peintre Michel Tanguay est également à l’honneur dans ce circuit. L’artiste surréaliste expose quelques-unes de ses oeuvres à l’intérieur de l’édifice municipal, point de départ du sentier.

« Au départ, ça m’a étonné que la municipalité fasse un tel sentier. Il n’y a pas beaucoup de villes qui se donnent la peine de faire ça. J’ai trouvé ça extraordinaire. C’est quelque chose d’unique et on souhaite que ça continue de prendre de l’ampleur », a commenté l’artiste qui a plus d’une cinquantaine d’expositions à son actif. 

Le projet de sentier des artistes a coûté près de 20 000 $, dont la plus grande part a été assumée par la MRC. La Pulperie a également conseillé les élus et la direction de Sainte-Hedwidge pour mener ce projet qui évoluera au fil des ans, explique le maire Gilles Toulouse.

« On s’est rendu compte qu’il y avait beaucoup d’artistes chez nous. Il y en a deux qui sont très connus, mais il y en a d’autres aussi. Le projet du Sentier des artistes est parti de ce constat. Mais nous pensons également créer dans le futur une galerie ou un espace permanent pour exposer d’autres artistes », a laissé tomber le maire de Saint-Hedwidge.