Quelque 500 personnes se sont réunies à La Saguenéenne pour voir le groupe Saga sur scène une dernière fois dans la région.

Saga à Chicoutimi: pour une dernière fois

Une vague de décibels a déferlé sur l'hôtel La Saguenéenne samedi soir alors que le groupe Saga y effectuait un arrêt armé, de son rock. Quelque 500 personnes ont saisi l'occasion de replonger dans leurs souvenirs et de saluer la formation dont la présente tournée devrait marquer la fin de son l'histoire.
Le groupe Saga était en prestation samedi soir à La Saguenéenne de Chicoutimi. Les membres de la formation, notamment le chanteur Michael Sadler, étaient en grande forme.
Quelque 500 personnes se sont réunies à La Saguenéenne pour voir le groupe Saga sur scène une dernière fois dans la région.
Les années ont passé depuis le dernier passage de la formation dans la région, mais le rock progressif, lui, est toujours bien vivant. Et les musiciens ont prouvé que le temps qui fuit n'a pas eu raison de leur énergie.
Le chanteur Michael Sadler affiche une forme qui ferait l'envie de bien des jeunes, alternant constamment entre son clavier et le micro situé à l'avant de la scène sans que sa voix en souffre. Il a ponctué la soirée de quelques brèves interventions, prenant soin de s'adresser à la foule en français. 
Plusieurs changements de membres ont eu lieu au fil des ans, mais la formation actuelle est pratiquement la même qu'à l'origine, à l'exception du batteur. Mike Thorne a d'ailleurs offert un solo de plusieurs minutes au grand plaisir des fans samedi soir.
Le public a grandement manifesté son contentement aux musiciens au gré des pièces. On The Loose, offerte dès les premières minutes du spectacle, a lancé la soirée avec un vent d'enthousiasme qui n'a pas quitté la foule ensuite. 
Les fans ont notamment eu droit à Scratching the Surface, Wind Him Up, Don't Be Late, The Flyer et plusieurs autres. 
La foule s'est souvent levée entre les pièces, bras levés, pour manifester son appréciation. Pendant les chansons, les fans profitaient du moment, installés sur leurs sièges, hochant la tête ou tapant la mesure du pied. Ils savaient que les Productions Hakim venaient de leur offrir ce qui sera fort probablement leur dernière occasion de voir les musiciens réunis sur scène. 
Le groupe né en Ontario à la fin des années 70 a affirmé sur sa page Web que l'année 2017 marquerait la fin de ses activités. L'arrêt à Chicoutimi et celui de la veille à Alma s'inscrivent dans une tournée canadienne. Le groupe qui a vendu des millions d'albums en carrière quittera ensuite le pays pour une série de spectacles en sol allemand.