Mathieu Baron reprend l’animation de «Tous pour un chalet».

Mères à boutte et nouveaux millionnaires

CHRONIQUE / Entre réno et maternité, on veut que «toutes les femmes» puissent se reconnaître en regardant Canal Vie. Sept nouvelles productions originales figurent dans la grille d’automne de cette chaîne regardée à 65 % par un public féminin, mais dont l’écoute s’est légèrement érodée dans la dernière année, et qui à elle seule, totalise plus que ses deux rivales mises ensemble, CASA et Moi et cie.

On a vu l’éclosion de ces mères qui n’avaient plus de tabous à s’avouer indignes, on a maintenant Mères à boutte, série de huit demi-heures qui permet à cinq mamans de parler avec la plus grande franchise des affres de la maternité. Parmi elles, Maude Michaud, La parfaite maman cinglante, influenceuse de Québec, n’hésite pas à en parler crûment. Sexualité après l’accouchement et crises de bacon des enfants seront abordées au cours de la série, diffusée le mercredi à 21h dès le 5 septembre.

J’ai l’impression que je ne serai pas le seul à être ému par L’unité des naissances, nouveau docu-réalité tourné au département d’obstétrique-gynécologie du CHU Sainte-Justine à Montréal. La moitié des grossesses y sont à risques, et un bébé peut y naître moins gros qu’une livre de beurre. Vous assisterez à la naissance d’un bébé aux prises avec une masse cancéreuse au foie, qui doit être opéré à peine 24 heures après être venu au monde. Plutôt angoissant pour les parents. Ces 10 demi-heures seront diffusées à partir du mercredi 5 septembre à 21h30.

J’ai très hâte de voir Ça change pas le monde, 10 demi-heures sur 17 personnes qui ont gagné de gros montants à la loterie. Yve Lavigueur, de la célèbre famille, sert de fil conducteur. Benoît, qui a remporté plus de deux millions de dollars deux jours après avoir été largué, a vu son ex-conquête refaire surface, regrettant tout à coup leur séparation. Tiens, tiens. «L’argent peut apporter le bonheur», admet un gagnant, qui pleure en se souvenant de son ancienne vie. Le vendredi à 19h30 à partir du 7 septembre.

Le concept de Club Mel consiste à demander à deux collaborateurs-débatteurs de s’affronter sur une question, devant public, pour tenter de convaincre un invité vedette. Mélanie Maynard anime cette joute oratoire dans un club montréalais, La Voûte, dans les anciens coffres-forts de la Banque Royale. Laisseriez-vous votre enfant de 14 ans dormir chez son chum ou sa blonde? Est-ce que les enfants nuisent à la carrière des femmes? En débattront entre autres Antoine Vézina, Kim Rusk, Maxim Martin, Rémi-Pierre Paquin et Tammy Verge, devant des invités comme Bianca Gervais et Alex Perron. Sympathique et rigolo. À partir du jeudi 6 septembre à 21h.

Dans la catégorie «témoignage inspirant», je suis sûr qu’il y aura beaucoup d’intérêt pour le documentaire unique Josée Boudreault plus forte que l’AVC, le lundi 3 septembre à 21h. On y revient bien sûr sur le drame vécu par l’animatrice en 2016, mais aussi sur sa nouvelle vie avec ses filles et son conjoint Louis-Philippe Rivard, qui n’a rien, elle, de dramatique, bien au contraire. Plus légèrement, Les gratteux, avec Gildor Roy et Marie-Christine Proulx, mettra tout en œuvre pour nous faire économiser. Pas sûr que j’ai envie de râper du savon pour fabriquer mon propre détergent à lessive, mais j’accepterais volontiers de réduire ma facture d’électricité de 220 $ par année. Un plus courageux que moi a réussi à économiser 3000 $ dans une année en trouvant sa nourriture dans les ordures. Et sans jamais s’intoxiquer. Dès le lundi 3 septembre à 19h30.

Josée Boudreault et son conjoint Louis-Philippe Rivard raconteront leur nouvelle vie de famille dans le documentaire «Josée Boudreault plus forte que l’AVC».

Ça discute fort dans Goldwater à l’écoute, qui ne commence qu’en octobre. Et ce n’est pas l’avocate flamboyante qui crie nécessairement le plus fort, mais ses couples en difficulté, qu’elle tente de réconcilier. Anne-France Goldwater s’adjoint les services d’un psychologue, le Dr Paul Simard, pour permettre aux deux parties de s’entendre, et peut-être même, de reprendre la vie commune. «Quel âge avez-vous?» demande-t-elle à une cliente. «Vingt-neuf ans», lui répond-elle. «Ça fait longtemps que vous n’avez plus 29 ans», rétorque Me Goldwater, laissant son interlocutrice médusée. Je vous en reparle quand ça commence, le lundi 15 octobre à 21h.

La famille Groulx est de retour, avec un 10e enfant. Dans cette deuxième saison, la série la plus regardée l’automne dernier à Canal Vie suit entre autres les Groulx en voyage dans le sud, avec tous les défis que ça implique. Plus tard en octobre. Je suis aussi intrigué par une acquisition américaine, Les dessous du secondaire, le mercredi à 22h, où de jeunes adultes se sont fait passer pour des ados afin d’infiltrer une école secondaire du Kansas, où les armes sont admises.

Comme Z, les parts de marché de Canal Vie déclinent de sondage en sondage. Normal, affirme la directrice des productions originales et chef de marque, Chantal Fortier. Elle y voit le résultat d’une télé en mutation, mais s’attend à une stabilité des chiffres dans les prochaines années, plutôt qu’à une décroissance constante. «Il y aura toujours de la place pour les contenus», soutient-elle. On verra si sa prévision se tient. Quelques retours à souligner : Tous pour un chalet, C’est quoi ton plan? et après une année et demie d’arrêt, On efface et on recommence, avec Chantal Lacroix.