Chez le diffuseur, on affirme que cette décision «a été prise pour cause de réaménagement budgétaire dû au numérique».

Laflaque disparaît après 15 ans

CHRONIQUE / «ICI Laflaque» ne reviendra pas cet automne sur ICI Radio-Canada Télé, avons-nous appris. Gérard, le célèbre personnage de Serge Chapleau, est forcé de mettre un point final à sa demi-heure qui servait de préambule à «Tout le monde en parle», le dimanche à 19h30, depuis 2004.

Chez le diffuseur, on affirme que cette décision «a été prise pour cause de réaménagement budgétaire dû au numérique», mais qu'on étudie un nouveau projet d'émission avec le caricaturiste de La Presse. On ne dit pas pour l'instant ce qui remplacera l'émission cet automne.

À travers les années, d'abord dans Et Dieu créa… Laflaque, puis dans ICI Laflaque, l'équipe de Serge Chapleau se sera payée la tête de tous les politiciens les plus connus, de Paul Martin à Stephen Harper, de même que des personnalités artistiques, telles que Gregory Charles et Jean-Philippe Wauthier, jusqu'aux chroniqueurs et commentateurs comme Jean Lapierre et Denise Bombardier. Divers personnages fictifs, comme la famille de Gérard, se sont greffés à travers les années, avant de disparaître.

Créé au début des années 80 à Radio-Québec, Gérard D. Laflaque était au départ une marionnette en latex, recyclée à l'émission Casse-tête à TVA dans les années suivantes. En 2004, Radio-Canada décidait de lui confier une revue humoristique hebdomadaire, mais cette fois, par le moyen de l'animation. Pierre Verville, Michèle Deslauriers, Pierre Brassard, Benoît Paquette, Marie-Michelle Garon et plusieurs autres acteurs se partageaient les différents personnages parodiés dans l'émission. Chaque année, de nouvelles têtes de Turc s'ajoutaient à la liste, selon l'actualité, et Régis Labeaume a bien sûr été l'une d'elles. L'émission produite chez Vox Populi a changé son titre pour ICI Laflaque en 2014, adoptant une formule coanimée par Gérard et une Céline Galipeau parodiée. De 2006 à 2014, l'équipe a aussi produit une émission spéciale pour la soirée du 31 décembre.

Cette décision fait suite à l'annulation de plusieurs autres émissions chez le diffuseur public, comme Marina Orsini, Entrée principale, Deuxième chance et Info, sexe et mensonges. La direction de Radio-Canada indique vouloir consacrer ces budgets à ses plateformes numériques, principalement ICI Tou.tv.

Pour commenter, rendez-vous sur ma page Facebook.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.