Plus libre depuis la fin d’«Unité 9», Guylaine Tremblay n’en est pas à son premier «Bye Bye», puisqu’elle avait participé à celui de 1992.

Équipe renouvelée au «Bye Bye»

CHRONIQUE / Anne Dorval, Véronique Claveau et Pierre Brassard ne seront pas de retour au sein de l’équipe du «Bye Bye». À leur place, Guylaine Tremblay, Mehdi Bousaidan, Anne-Élisabeth Bossé et Julie Le Breton prendront part à la revue humoristique de l’année, aux côtés de Claude Legault et Patrice L’Écuyer, tous deux de retour le 31 décembre 2019, sur ICI Radio-Canada Télé.

Malgré trois participations très remarquées, Anne Dorval a elle-même choisi de laisser sa place à quelqu’un d’autre. Elle avait choisi de revenir l’an dernier, malgré le désistement de son comparse Marc Labrèche. Dans le cas de Pierre Brassard et de Véronique Claveau, ce n’est pas leur choix. «Tout le monde est resté en bons termes, il n’y a eu aucun déchirement», affirme le producteur Guillaume Lespérance, dont le contrat a été renouvelé pour une quatrième année avec le comédien et réalisateur Simon Olivier Fecteau. «Je me suis dit que si on restait, il fallait brasser les cartes et ouvrir sur une nouvelle génération. Mehdi a 27 ans, Julie est au début de la quarantaine, Anne-Élisabeth, de la trentaine. Guylaine est une grande comédienne et est excessivement drôle. J’ai l’impression de proposer un casting très excitant.»

Guillaume Lespérance a lui-même songé à quitter l’aventure. «Radio-Canada a insisté pour qu’on revienne. Quand une émission est au sommet en terme de popularité, tu te poses la question : est-ce que c’est le moment de quitter?» demande-t-il. Le Bye Bye 2018 a en effet été l’émission la plus regardée de tous les temps à la télé québécoise, avec un auditoire de 4 410 000 téléspectateurs pour sa seule diffusion du 31 décembre. La petite vie détenait le record depuis plus de 20 ans, avec 4 098 000.

Plus libre depuis la fin d’Unité 9, Guylaine Tremblay n’en est pas à son premier Bye Bye, puisqu’elle avait participé à celui de 1992. Un Bye Bye à oublier, avec une toute nouvelle équipe, qui s’était soldé par un échec cuisant. Elle pourra se reprendre avec une équipe plus solide en décembre prochain. Déception pour Véronique Claveau, qui de l’avis de plusieurs, méritait une plus grande place dans le Bye Bye ces dernières années. Celle qui imite avec talent Céline Dion, Sonia Benezra et Marina Orsini avait quitté le spectacle Revue et corrigée au Théâtre du Rideau-Vert pour se joindre à l’équipe du Bye Bye en 2014. Denise Filiatrault lui en a voulu, parce qu’elle venait de signer un contrat. Quant à Pierre Brassard, il perd du même coup le Bye Bye et Ici Laflaque, à laquelle il participait régulièrement et qui a été retirée de l’horaire.

Il n’est pas dit que Brassard et Claveau n’auront pas une petite apparition, puisque la production souhaite reproduire la participation de caméos, comme pour le Bye Bye du 50e anniversaire. Guillaume Lespérance souligne la parité au sein de l’équipe de comédiens, et la diversité apportée par Mehdi Bousaidan, en y apportant une nuance. «On approche des gens de grand talent, qui représentent bien leur génération et qui ont un timing comique. Mehdi est là avant tout parce que c’est un gars de grand talent.»

Guylaine, Mehdi, Anne-Élisabeth et Julie ne sont pas reconnus pour leurs talents d’imitateurs, ce qui n’inquiète pas le producteur. «Anne n’était pas reconnue pour ses imitations, Claude non plus, et ils ont été très appréciés. De bons comédiens qui ont envie de faire ça et qui ont du talent vont être capables. Jusqu’à maintenant, on a eu la main heureuse.»