Directeur artistique de Décembre, Pierre Doré est heureux de présenter ce spectacle là où il a été créé, soit au Théâtre du Palais municipal de La Baie.

Retour aux sources pour Décembre de Quebec Issime

Chaque fois que Décembre est présenté au Théâtre du Palais municipal de La Baie, c’est l’équivalent d’un retour à la maison. Le spectacle a vu le jour dans cette salle, en effet, à l’automne 2003. Les membres de la troupe Québec Issime l’ont peaufiné avant de donner quelques représentations sur place, prélude à une migration fructueuse à la Place des Arts.

« Je suis fier que cette production que j’ai créée soit de retour dans la région, un attachement que partage l’ensemble de l’équipe. C’est une super belle scène, l’une des rares au Québec où nous pouvons nous installer. Et quand je vois la statue de Ghislain Bouchard dans le lobby, je repense aux projets sur lesquels nous avons collaboré », a relaté le directeur artistique Pierre Doré, jeudi, lors d’une entrevue accordée au Quotidien.

Dire qu’il est un homme occupé relève de l’euphémisme. Quatre représentations seront données d’ici à dimanche, la première étant prévue pour 19 h 30, aujourd’hui (vendredi). Il faut mettre la dernière main aux tableaux qui défileront pendant près de deux heures, incarnés par quatre musiciens et 13 chanteurs, dont huit adultes. Parmi eux, on note une forte délégation du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Le frère de Pierre Doré, Sylvain, est le seul artiste qui n’a raté aucune édition. Autre vétéran, Marc-André Fortin reprendra les rôles de l’abbé et du bûcheron, campés jadis par Michaël Girard. Quant à Sophie Day Tremblay, originaire de Saint-Gédéon, elle effectue un retour dans Décembre, tout comme Catherine Labelle. Alexandre Lapointe fait également partie de la distribution, au même titre qu’Élise Cormier et Emy Fournier, qui n’a jamais fait partie de ce spectacle, ce qui est aussi le cas d’Olivier Bergeron.

L’histoire qu’ils raconteront est toujours la même, à quelques nuances près. « Le concept est celui d’un village sous le sapin qui prend vie, le temps d’une soirée, énonce Pierre Doré. Il fête l’arrivée de l’hiver, Noël, puis le jour de l’An, et comme plusieurs personnes reviennent voir le spectacle, année après année, on ne peut pas trop le changer. C’est devenu une tradition. »

Puisque Décembre n’a pas été présenté à La Baie depuis 2013, quelques changements n’échapperont pas à l’oeil des observateurs les plus attentifs. Pour la première fois, ils entendront la chanson Noël tout blanc, interprétée par Marc-André Fortin et Alexandre Lapointe, ainsi que le classique de Julien Fréchette, La valse de Noël. C’est l’artiste lui-même qui avait suggéré à Pierre Doré de l’intégrer au spectacle. « Il était tellement content », se souvient le directeur artistique.

Après le séjour baieriverain, fruit d’un partenariat avec Diffusion Saguenay, l’équipe se dirigera à la Place des Arts, où le spectacle élira domicile du 21 au 31 décembre. Ainsi sera perpétuée la séquence amorcée en 2003, à la suite d’une suggestion émise par le gestionnaire de la salle. « Il nous avait offert d’occuper la salle Maisonneuve, qui comprend 1500 places. Son désir était d’ajouter un spectacle à caractère populaire au Casse-Noisette proposé à la salle Wilfrid-Pelletier », raconte Pierre Doré.