Présenté pour une troisième fois, samedi soir, l’événement Retour aux années 1990 mobilisera les DJ Jean-Pierre Imbeau, Dany Laplante et Hugues Tremblay. Ils ont sélectionné 180 chansons qui seront diffusées de 19h à 3h du matin, à l’hôtel Le Montagnais de Chicoutimi.

Retour aux années 1990: trois DJ, 180 chansons et 179 clips

Même si ça fait trois ans que les Productions Hakim tiennent la soirée Retour aux années 1990, Jean-Pierre Imbeau aborde la prochaine édition avec autant de fébrilité que la première fois. Présent à la console depuis le début de cet événement, l’ancien DJ du Cent Limites et du Caméléon a hâte de partager la scène avec ses collègues Hugues Tremblay (Le Zinc, Le Cocktail) et Dany Laplante (L’Audace, Le Guinness Pub, L’Orchidée). Après tout, ils planchent sur le programme depuis la fin de l’été.

«Nous disposons d’un système de son extraordinaire et la piste de danse est toujours pleine. C’est un privilège de travailler dans ce contexte», a-t-il mentionné jeudi, au cours d’une entrevue accordée au Progrès. Ajoutons que chacune des 180 chansons diffusées entre 19h et 3h du matin, de samedi à dimanche, seront accompagnées d’un clip projeté sur huit écrans. Toutes sauf une, pour laquelle les recherches sont demeurées vaines.

Les gens qui se pointeront à l’hôtel Le Montagnais de Chicoutimi auront droit au meilleur des musiques dance club, pop, rock et alternatives créées dans les années 1990. Ce qu’ils ne pourront mesurer, c’est l’énergie déployée par le trio afin de livrer les versions audio les plus attrayantes. Il ne s’est pas contenté de repiquer les bandes superposées aux clips.

«Elles étaient adaptées pour la radio, ce qui n’est pas idéal pour un party. Nous avons donc refait le mixage de chacune des chansons et pris soin de représenter tous les genres musicaux à l’intérieur de chaque heure, pour que tout le monde y trouve son compte. Le montage est calibré à la seconde près. On cherche la perfection», affirme Jean-Pierre Imbeau.

Ce souci du détail, jumelé au charme de la nostalgie, explique l’attrait exercé par Retour aux années 1990. Cet événement qui s’inscrit dans la foulée de Retour aux années 1980, lancé il y a cinq ans, a attiré 1200 personnes en 2018. Au rythme où les gens réservent, une foule équivalente, sinon supérieure en nombre, participera à la troisième édition. «C’est comme un gros conventum, le jour de l’an des amateurs de musique. Plusieurs partent de Montréal et Québec pour vivre ce party et dans la foule, on voit plein de gens déguisés. Il y en a qui arborent la coupe Longueuil, d’autres un look grunge ou inspiré des films Jurassic Parc et Indiana Jones. C’est très amusant, mais il n’est pas nécessaire de se costumer pour avoir du plaisir», fait observer le promoteur Robert Hakim.