REGARD ouvre une porte vers les Oscars

REGARD fait son entrée parmi l'élite du cinéma international. Le festival offrira aux courts métrages québécois et canadiens une nouvelle porte d'entrée pour les Oscars. À compter de la prochaine édition de l'événement, les gagnants du Grand prix national et du Grand prix international de Regard sur le court métrage auront accès au processus de sélection des Oscars dans la catégorie du meilleur court métrage de fiction (Short Film - Live Action).
Le Festival international du court métrage au Saguenay devient le sixième festival canadien et le troisième festival québécois à accéder à la prestigieuse liste de l'Academy qualifying festivals for the Short Film Awards. Il s'agit toutefois du seul festival canadien entièrement dédié au court métrage à faire partie de la liste. À l'international, quelque 85 événements ou organisations peuvent soumettre des courts métrages aux Oscars.
À compter de 2017, deux courts métrages primés à REGARD auront accès au processus de sélection pour mettre la main sur ce qui est considéré comme les prix les plus importants de l'industrie du cinéma mondial. Un court métrage québécois devrait avoir accès à la sélection officielle chaque année puisque le Grand prix national de REGARD a toujours été attribué à un cinéaste de la province par le passé.
L'équipe de REGARD a appris sa sélection par l'Académie des arts et des sciences du cinéma il y a quelques semaines.
«Je travaillais sur le cas depuis 2013», souligne avec enthousiasme Marie-Elaine Riou, directrice générale du festival. «L'objectif de REGARD est de servir son milieu. Avec cette sélection, on peut permettre aux gens d'avoir accès aux Oscars. On va recevoir forcément plus de films, donc nous aurons encore plus de choix, ce qui va augmenter la qualité de la compétition, en plus de toute la crédibilité et la notoriété que ça apporte à notre festival. C'est très positif pour le positionnement du festival à l'international. Notre événement attire de plus en plus de professionnels de partout», souligne-t-elle.
La candidature de l'événement a été retenue en première instance. Un processus étalé sur plusieurs années a permis la sélection du festival, dont les trois dernières éditions ont dû être évaluées. Un membre de l'Académie des Oscars ayant déjà vécu le festival REGARD devait également appuyer la sélection de l'événement et écrire une lettre de référence en sa faveur. «La liste d'Américains membres de l'Académie est longue, mais il y a peu de Québécois», souligne Marie-Elaine Riou qui n'a tout de même pas eu de mal à obtenir l'appui nécessaire. Cette année, le "timing" est parfait. Ce sera notre 21e édition, l'âge de la majorité partout. Notre équipe est de plus en plus solide. On attendait d'être prêts et là, nous le sommes.»
Comme le processus de sélection en vue de la 89e cérémonie des Oscars est déjà amorcé, la candidature des lauréats de la prochaine édition de REGARD, qui se tiendra du 15 au 19 mars, sera considérée pour la 90e édition des Oscars, prévue en février 2018.
«C'est un plus pour les gagnants de REGARD, puisqu'ils ignoraient tout ça lors du dépôt de leur film.»
Même si l'équipe s'attend à voir le nombre de films soumis augmenter considérablement, il est difficile pour elle d'évaluer l'impact qu'aura une telle nouvelle sur l'édition 2018 de REGARD. «J'ai beaucoup parlé avec des festivals qui ont passé par le même processus. Pour les autres événements, l'impact est difficile à chiffrer. Pour notre part, on regarde déjà beaucoup de films. C'est clair que nous aurons besoin de plus d'effectifs.»
La directrice générale de REGARD entrevoit l'avenir de l'événement avec optimisme.
«Les films gagnants aux Oscars sont souvent diffusés à REGARD. La ligne éditoriale de REGARD se rapproche beaucoup de ce qui marche aux Oscars. Je n'ai pas de misère à croire qu'un film présenté ici puisse être en nomination là-bas. Pour nous, la prochaine étape, c'est de voir, d'ici notre 25e édition, un de nos films nommé, et pourquoi pas, gagner. Je serais doublement contente», conclut Marie-Elaine Riou.