La tournée Constituons! s’arrêtera à Jonquière, le 20 février. Les citoyens qui le désirent pourront alors exprimer leur opinion sur le projet de constitution qui sera soumis à l’Assemblée nationale au printemps.

Quand le théâtre donne naissance à une constitution

Si vous avez le goût de participer à l’élaboration d’un projet de constitution, présentez-vous à la Salle polyvalente de la bibliothèque Hélène-Pedneault de Jonquière, le 20 février, à 18 h 30. On y tiendra un forum citoyen, le dernier d’une longue série qui a permis de couvrir toutes les régions du Québec. Ce sera l’occasion d’apporter son grain de sel avant l’étape finale de cet ambitieux chantier : la rédaction du document par 42 personnes représentatives de la société québécoise.

Pour participer au forum, on a l’option de s’inscrire en visitant le site Internet du Théâtre La Rubrique – il suffit de se diriger vers l’onglet Événements. On a également la liberté de se pointer le soir même, l’unique condition étant de se montrer civil pendant les échanges, qui devraient prendre fin aux alentours de 21 h 30. Après le mot de bienvenue, on invitera les gens à sélectionner l’une des tables où différentes questions feront l’objet de discussions pendant 90 minutes.

« Les sujets évoqués comprennent la vie démocratique, les relations internationales et nos rapports avec les peuples autochtones, donne en exemple Christian Lapointe, du Théâtre Carte Blanche. Ensuite, on ira en plénière pour dresser le bilan des réflexions qui auront été partagées. Les membres de l’assistance auront l’opportunité de commenter et de poser des questions. »

Une quinzaine de forums auront aidé à alimenter le débat, ce qui a permis de mesurer l’appétit des Québécois pour ce projet. Sans être équivalentes à la participation enregistrée à Montréal, les réunions tenues dans les régions ont mobilisé de 30 à 40 personnes, en moyenne, un résultat jugé satisfaisant. « Ça s’est bien passé. Il y a eu toutes sortes de citoyens qui, malgré leurs divergences, sont demeurés courtois », rapporte Christian Lapointe.

C’est lui qui a lancé l’opération baptisée Constituons ! , il y a trois ans. Constatant que le Québec n’avait pas de constitution et que, de surcroît, il n’a pas signé celle du Canada entrée en vigueur en 1982, il s’est associé à l’Institut du Nouveau Monde afin de soumettre une proposition reflétant les vues d’une tranche appréciable de la population. C’est ce qui amènera les 42 citoyens mentionnés tantôt, les membres de l’Assemblée constituante, à pondre un projet de constitution qui sera rendu public le 1er juin.

« Il s’agit d’une démarche non partisane. Le texte sera déposé à l’Assemblée nationale, jumelé à une pétition où on demandera aux politiciens de tenir un référendum s’appuyant sur notre texte. En parallèle, je monterai une pièce de théâtre documentaire, un peu sur le mode de J’aime Hydro, de Christine Beaulieu. À l’aide de mes archives, je revisiterai tout le processus. Il y aura un côté didactique, mais j’ajouterai des jeux théâtraux », annonce Christian Lapointe.