Le groupe Pygmate lancera le EP Sakapus le 8 février, à la microbrasserie Le Lion Bleu d’Alma. Il sortira également son premier album complet d’ici à la fin de l’année, en plus de donner des spectacles dans la région, ainsi qu’à Québec.

Pygmate veut recolter le fruit de ses efforts en 2020

Ce qu’ils ont semé en 2019, les gars de Pygmate le récolteront en 2020. Le combo rock du Saguenay amorcera la nouvelle année en lançant un EP intitulé Sakapus. Il profitera également de la visibilité que lui a procuré le Saguenay Fuzz Fest, un événement qu’il a tenu à l’automne, à Chicoutimi, pour accroître sa visibilité sur les scènes de la région.

Première manifestation de ce désir, le lancement du EP sera effectué le 8 février, à la microbrasserie Le Lion d’Or d’Alma. Les musiciens offriront un spectacle où les nouveaux titres seront jumelés aux anciens, ceux qui ont émaillé le parcours de la formation depuis 2014. Il y aura aussi un bloc centré sur le futur, des compositions qui seront regroupées sur Incantation, le premier album complet du quatuor. Sauf imprévu, il sortira dans quelques mois.

«Les enregistrements ont été réalisés dans notre local de pratique situé à Lac-Kénogami. Comme c’est du stock qui roule depuis un certain temps sur scène, notre défi pour la nouvelle année consistera à produire du nouveau matériel. Nous travaillons déjà sur des choses et nous voulons que ça aboutisse plus rapidement que d’habitude», a raconté le bassiste Sébastien Simard au cours d’une entrevue accordée au Progrès.

Lui et ses camarades, le chanteur Jeff Ménard, le guitariste Matt Cook et le batteur Jérôme Vandal, doivent en effet composer avec leurs responsabilités familiales, ainsi que l’exercice d’un autre métier. Il ont toutefois vécu une expérience qui les a amenés à forcer le pas, au printemps dernier. Elle a débuté le jour où un étudiant du Collège d’Alma, Sébastien Gravel-Simard, leur a proposé de mettre quelques pièces en boîte.

Inscrit au programme Technologies sonores, il a invité Pygmate à participer à un stage d’enregistrement qui s’est déroulé au collège. «Nous avons donné une bourrée pour préparer quatre chansons à l’intérieur du délai. Ensuite, Francis Larouche a procédé au mixage au Studio Monolith de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix», fait observer Sébastien Simard.

Le sentiment d’urgence qui a enveloppé les séances a eu du bon, laisse-t-il entendre. Ainsi est née l’une des nouvelles créations, Criez ô niais. «C’est venu spontanément. On l’a composée vite avant de la finir en studio. Elle a un côté grunge qui reflète certaines de nos influences, des groupes comme Alice In Chains et Soundgarden», indique le bassiste.

Il estime que Pauvre type possède une énergie différente, aux confins du punk et du stoner rock sur fond de guitare fuzzy. De son côté, Sakapus a connu une deuxième vie, après avoir été endisqué par Matt Cook dans le contexte d’un projet solo. La pièce instrumentale comporte aujourd’hui des paroles, mais ce n’est pas la seule reprise offerte sur le EP, disponible sur Bandcamp sous une forme virtuelle.

«Nous avons aussi refait Coeur poilu parce que la version originale ne nous satisfaisait pas. Cette fois, nous l’avons interprétée de la même manière qu’en spectacle», précise Sébastien Simard. Il s’agit de la chanson la plus longue, possiblement la plus ambitieuse. Elle laisse voir des accents blues-rock qui montrent l’étendue du registre de Pygmate.

Plus confiant que jamais dans ses capacités, le groupe multiplie les démarches afin de propager la bonne nouvelle sur scène. Déjà, un festival enraciné dans la région a confirmé son intérêt et d’autres pourraient suivre. D’ici là, le quatuor retournera au Québec Rock Contest, un événement qui aura lieu le 21 mars, au bar Le Bûcher de Charlesbourg. Il y a deux ans, il avait hérité de la deuxième place dans la catégorie Composition rock.

Mentionnons enfin la participation des Saguenéens au Combat des bands, une compétition où les amateurs de musique sont invités à exprimer leurs préférences par le truchement d’Internet. Il suffit de se rendre à l’adresse https://combatdesbands.com/bands/pygmate pour appuyer la formation, laquelle est représentée par la chanson Rien pantoute.