Réjean Gauthier

Prix Contribution: l'année du théâtre

Le monde du théâtre a été récompensé à deux reprises lors de l'assemblée générale annuelle de Culture Saguenay-Lac-Saint-Jean, tenue plus tôt cette semaine. 
On a alors identifié les récipiendaires des Prix Contribution, édition 2016, et dans la catégorie Organisme, les membres ont opté pour le Théâtre La Rubrique, présent depuis 37 ans à Jonquière. À titre individuel, par ailleurs, ils ont salué la contribution de Réjean Gauthier.
Portant plusieurs chapeaux, cet homme qui est à la fois comédien, metteur en scène, animateur et plein d'autres choses possède de longs états de service au sein du Théâtre Mic-Mac de Roberval. Dans un communiqué émis vendredi, le directeur de Culture Saguenay-Lac-Saint-Jean, Lucien Frenette, précise que le lauréat a joué dans 22 productions de cette compagnie amateur, en plus de signer 16 mises en scène.
Comme si ce n'était pas suffisant, ce fils du Haut-du-Lac visite les écoles de la région depuis 2006, histoire d'initier les jeunes au théâtre. S'inscrivant dans la foulée de l'Ordre du Bleuet, décerné à Réjean Gauthier en 2012, l'honneur que lui confère Culture Saguenay-Lac-Saint-Jean rejaillit sur le Mic-Mac, qui vient de franchir le cap de la cinquantaine.
C'est aussi l'ensemble de l'oeuvre, pas juste les réalisations des 12 derniers mois, qui a permis à La Rubrique de décrocher le Prix Contribution. Rappelons qu'à ses débuts, cette compagnie privilégiait le répertoire québécois, ce qui a prêté vie à plusieurs créations mettant en lumière le talent des auteurs de la région. Une autre fonction, celle de diffuseur spécialisé en théâtre, a été ajoutée en 2002.
Elle a permis à des productions ambitieuses de débarquer à la Salle Pierrette-Gaudreault, certaines destinées aux adultes, d'autres aux enfants ou aux adolescents. Le public a bien répondu, ce qui a autorisé la compagnie à ressusciter le Festival international des arts de la marionnette en 2015. La Rubrique lui a donné une deuxième vie à un moment où d'autres organisations, dans les grands centres, ambitionnaient de le prendre sous leur aile.