Martin Tremblay et Louis Bellavance se réjouissent de pouvoir présenter Pennywise au public saguenéen.
Martin Tremblay et Louis Bellavance se réjouissent de pouvoir présenter Pennywise au public saguenéen.

Présence du FEQ dans la région: «un faux débat»

3E Événements, la corporation derrière le Festival d’été de Québec (FEQ), se défend d’étendre ses tentacules dans différentes régions, dont le Saguenay–Lac-Saint-Jean. De passage dans les bureaux du Quotidien, jeudi midi, le directeur de la programmation, Louis Bellavance, a expliqué sa collaboration avec Événements 2M, l’organisation derrière la venue du groupe Pennywise, le 10 juillet.

D’entrée de jeu, Louis Bellavance rappelle que 3E Événements collabore avec différents événements à travers le Québec, et pas seulement ici. Ç’a été le cas avec le Rockfest de Montebello, le Festival western de Saint-Tite et un événement tenu à New Richmond, en Gaspésie.

Le fait de tenir le spectacle de Pennywise, le 10 juillet, sur la Zone portuaire de Chicoutimi, ne visait pas à nuire aux événements qui ont lieu en même temps, comme le Festival des vins de Saguenay, ou quelques jours plus tard, comme le Festival des bières du monde.

« La date est imposée. Par exemple, pour The Offspring, l’an passé, le lundi soir n’était pas notre premier choix, mais ils étaient à Québec la veille. Même chose pour Pennywise. Nous avions plein de contraintes de dates », a expliqué Martin Tremblay, d’Événements 2M.

Au départ, la date proposée pour la venue du groupe punk californien Pennywise était une semaine plus tard, soit au même moment que le Festival des bières, organisé par Les Productions Hakim. Pour prouver sa bonne volonté, Martin Tremblay assure s’être adapté pour ne pas compétitionner le festival, qui joue dans le même créneau avec son volet musical.

« On a pris le risque même si on ne pouvait pas garantir que ça allait fonctionner », ajoute Martin Tremblay, qui rencontrera Carl Huth, du Festival des vins, la première semaine de janvier, pour tenter d’arrimer les deux événements au bénéfice des deux parties.

Malgré tout, ce dernier et Louis Bellavance sont convaincus que ce qui a été dit la semaine passée est un faux débat, soit que le FEQ veut prendre le contrôle des spectacles au Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Le directeur de la programmation de 3E Événements souligne qu’à l’été 2020, le groupe Journey sera de passage au Centre Vidéotron pendant le Festival d’été, « une collaboration entre Live Nation et Québecor, deux compagnies qui ne sont pas de Québec ». Ça avait aussi été le cas en 2017 quand Iron Maiden et King Crimson s’étaient produits pendant les dates du FEQ.

« On fournit des spectacles »

« Je n’ai pas de bands à vendre, mais j’ai des services à offrir. » C’est ainsi que Louis Bellavance explique sa collaboration avec Événements 2M.

« La prise de risques appartient à Événements 2M. Si ça ne marche pas, ce n’est pas mon problème. Partout, nous travaillons avec des promoteurs locaux. La seule question que 3E se pose, c’est “Est-ce que ça peut nous faire mal d’aller avec des bands internationaux au Saguenay ? ” Si ça peut permettre à des gens de voir des shows chez eux, alors wow ! », explique Louis Bellavance.

« Au final, tout le monde fait affaire avec des bookers. Moi, j’ai la chance d’avoir Louis, et c’est le meilleur au pays », ajoute Martin Tremblay.

+

UN CRÉNEAU AVEC UNE BONNE COTE 

L’idée de faire venir le groupe californien Pennywise, à Chicoutimi, est née dans un petit salon de quilles, en Suisse, l’an dernier. Le directeur général d’Événements 2M s’y trouvait avec des amis pour un tournoi de hockey et, au petit matin, un des joueurs a fait jouer la chanson Bro Hymn. Martin Tremblay et son associé Jean-Sébastien Vallée se sont regardés, ont texté Louis Bellavance, et tout s’est mis en place au cours des derniers mois.

Par contre, les rumeurs lancées la semaine dernière auraient pu faire avorter le spectacle. Louis Bellavance, de 3E Événements, assure qu’il n’y avait rien d’officiel quand la venue possible du groupe a commencé à circuler. 

« Soyez assurés qu’on annonce un spectacle aussitôt qu’il est confirmé pour qu’on en parle et pour vendre des billets », mentionne Louis Bellavance.

Mais bon, maintenant que c’est confirmé, Martin Tremblay se réjouit de pouvoir présenter une soirée à laquelle se joindront The Flatliners et Grimskunk. La configuration de la Zone portuaire permettra d’accueillir entre 7000 et 8000 personnes.

« Tout le monde a l’impression de les connaître tellement on a vu d’images, de clips. Je pensais que les 30-45 ans seraient les plus nombreux, mais je vois beaucoup de commentaires de plus jeunes. Ça passe d’une génération à l’autre », avance Martin Tremblay.

« C’est une belle visite rare. Ils sont dans la lignée de Blink 182, NOFX, The Offspring et Bad Religion. C’est un créneau avec une cote très importante au Québec, particulièrement dans l’est du Québec. Il y a un côté festif très fort. C’est une valeur sûre », ajoute Louis Bellavance, qui n’a pas confirmé si le groupe sera ou non au FEQ cet été.

L’an dernier, en plus d’Alma, The Offspring s’était produit à Québec et à Trois-Rivières.

Les billets sont en vente sur le réseau Réservatech.